Site hosted by Angelfire.com: Build your free website today!

 

 

 

Accueil

.

Les initiations

Les soins

Cartomancie

Commande

Liens internet

Rencontre avec un défunt

 

 

 

LE REIKI

1 er degré

 

 

Le Reiki nous vient du Japon. Toute personne faible ressent une perte de vitalité.

Elle puise l'énergie nécessaire partout autour d'elle. Le Reiki nous connecte avec l'énergie vitale, inépuisable, présente dans l'univers. Nous pouvons répondre aux appels des êtres en détresse, sans danger puisque le transmetteur de Reiki n'utilise pas son énergie. Il est un canal pour l'énergie vitale universelle. Cette énergie pénètre les corps par la tête ; elle s'écoule puissante et concentrée par les chakras des mains de chaque initié au Reiki. L'énergie Reiki circule à sens unique ; celui qui émet est donc protégé, tant qu'il ne s'implique pas dans les résultats. Le Reiki est une puissante méthode de remise à niveau de l'énergie individuelle et de relaxation.

Le Reiki fortifie le corps et l'esprit ; restaure l'harmonie et le bien-être spirituel ; permet la dissolution des blocages, le nettoyage du corps... L'énergie du Reiki est disponible en permanence et en quantité illimitée ; elle passe à travers les vêtements, les plâtres,... Elle semble freinée par les métaux. Le Reiki permet d'harmoniser l'aura ; apporte l'énergie indispensable à un meilleur fonctionnement des organes, des glandes, des chakras... Il renforce une thérapie en cours. Le Reiki n'est jamais dangereux ; il s'adapte aux besoins réels des receveurs.

Le Reiki n'est ni une croyance, ni une religion ; c'est une technique utilisable par tous. On ne perd pas son temps à se donner une séance de Reiki. Le Reiki constitue un moyen très efficace de vider les pensées parasites, de se placer dans l'ici, maintenant ; de communier avec l'unité. Le Reiki est une méthode d'apport de l'énergie de vie par les mains. Nous naissons avec la capacité de transmettre et de recevoir cette énergie ; le canal s'encrasse, se bouche au fil du temps. L'initiation dégage les voies de passage ; l'initié reçoit mieux, il transmet plus facilement l'énergie. Le Reiki sert à soi comme aux autres, il est valable pour les animaux et les plantes. L'énergie transmise se règle d'elle-même selon les besoins du receveur. Il n'est pas possible de fournir un excès d'énergie, le receveur n'est pas contraint d'utiliser l'énergie transmise ; elle est mise à sa disposition.

Aucune connaissance médicale n'est nécessaire. N'oubliez pas de respecter, toutefois, les règles élémentaires de prudence, de bon sens...

L'énergie transmise par le Reiki fonctionne par elle-même, elle opère des choix en toute liberté ; c'est une énergie inconditionnelle, elle circule quel que soit notre état physique ou psychique.

 

. Le Reiki peut soigner, il commence par équilibrer.

. Le Reiki n'est pas lié aux esprits, à la médiumnité, à la magie

. Le Reiki n'est pas associé à un système de croyance, ni à une religion

Il suppose pourtant que la maladie n'est que la traduction d'un manque d'harmonie, le signe d'une unité intérieure rompue. Le receveur et le transmetteur sont ramenés à un état d'unité qui développe naturellement la capacité d'aide. Les états obtenus permettent des prises de conscience d'attitudes inutiles. Chacun retrouve la possibilité d'entrer en liaison avec son être intérieur, d'entrer en contact avec soi-même ; le premier apport est une paix avec soi-même, une harmonie.

Le receveur ne reçoit pas selon ses demandes mais, selon ses besoins.

D'ailleurs, c'est lui qui aspire l'énergie qui lui est nécessaire par le canal du transmetteur.

Le Reiki renforce la capacité naturelle du corps à se soigner, plutôt qu'à se guérir ; alimente le corps du transmetteur, le surplus est absorbé par l'organisme du receveur ; restaure un équilibre et une sérénité ; apporte l'énergie dans le corps et l'esprit ; fonctionne à tous les niveaux ; dissipe des tensions ; provoque une relaxation ; s'accorde aux besoins réels du transmetteur et du receveur ; s'applique à tous les êtres vivants ; est un système agréable qui n'a jamais d'effets secondaires dangereux, en effet, il ne dépasse jamais la dose nécessaire.

Le vocabulaire du Reiki à des connotations thérapeutiques, aucune connaissance médicale n'est nécessaire pour être initié au Reiki.

Ne confondez pas Reiki et médecine

  

 

Mikao Usui

L'histoire du Reiki

Voici l'histoire du docteur Mikao Usui qui a créé le système de guérison naturelle Reiki. La seule version de l'histoire que nous ayons a été enregistrée par Mme Takata, un maître Reiki qui a été formée par le docteur Hayashi qui a lui-même été formé et qui a travaillé avec le docteur Usui. Le docteur Usui semble avoir été un génie, un grand philosophe et un grand enseignant. Il était catholique et il était le recteur de l'université de Doshisha à Kyoto au Japon.

 

Le défi

Un dimanche, en montant sur le podium à la fin du XIXe siècle, le docteur Usui fut interpellé par une demi-douzaine d'étudiants qui se trouvaient au premier rang. En général les étudiants étaient assis à l'arrière. Un des étudiants leva la main. Il dit qu'ils auraient leur diplôme dans les deux mois, mais qu'avant les aurait voulu avoir une réponse. Il voulait savoir si le docteur Usui faisait entièrement confiance à la Bible et s'il croyait que Jésus pouvait guérir en imposant les mains. Le docteur Usui répondit y croyait. Les étudiants lui répondit que lui aussi et les autres étudiants étaient prêts à le croire mais qui demandait au docteur Usui de leur en faire la démonstration. Il lui demanda de guérir un aveugle, un paralytique ou simplement de marcher sur les eaux. Usui répondit qu'il croyait que cela avait été fait mais que lui-même n'avait pas appris à le faire. L'orateur dit : " merci beaucoup, nous pouvons dire que votre confiance en la Bible est aveugle, mais nous, nous ne voulons pas avoir une foi aveugle ". La réponse du docteur Usui fut qu'il ne pouvait le démontrer mais qu'il aurait aimé le démontrer un jour. Il répondit qu'il trouverait le moyen de le faire et viendrait leur montrer. Le lendemain il décida d'étudier la Bible dans un pays catholique.

 

La quête

Le docteur Usui choisit l'Amérique. Il entra à l'université, peut-être celle de Chicago, mais ce n'est pas sur. Il y découvrit que l'enseignement n'est pas ce qu'il y a de plus sur. Il y découvrit que l'enseignement de la Bible n'était pas fort différent de celui qui était donné au Japon. Personne ne savait comment Jésus faisait pour guérir. À l'université il étudia d'autres philosophies et dans le bouddhisme il trouva un passage où il est dit que Bouddha guérissait en imposant les mains. Il passa les sept années de son séjour aux États-Unis à se concentrer sur le bouddhisme, espérant trouver une formule de guérison. Mais ce ne fut pas le cas. Il repartit étudier le bouddhisme dans un pays bouddhiste, le Japon. Il retourna dans la ville de Kyoto. C'est là qu'il y avait le plus de monde est le plus de monastères du Japon.

Au monastère de Shin, Usui demanda à un moine si les sûtras bouddhistes parlaient des guérisons de Bouddha. La réponse fut oui. Il demanda si les moines du monastère maîtrisaient cet art de la guérison du corps. On lui répondit : " nous, les moines n'avons pas de temps à consacrer au corps physique car nous cherchons à grandir spirituellement. D'abord la guérison spirituelle ". Usui repartit dans la jungle pouvoir d'autres moines dans d'autres temples. On lui dit la même chose. Dans aucun de monastères les moines savaient guérir. Sa dernière escale fut un temple Zen. On lui dit aussi que les moines étaient très très très occupés et n'avaient que peu de temps à consacrer à la guérison du corps. Mais, par contre, qu’ils 'étaient sur qu’un jour, au cours d'une méditation, ils recevraient cette grande illumination et sauraient comment guérir. Usui décida de rester au monastère où est dit étudier leur secret.

Il passa trois ans à étudier les sûtras, mais en vain. Il reçut l'autorisation de rester au temple pour y mener une recherche indépendante. Il y apprit le chinois, parce que les sutras japonais étaient traduits du chinois. Il y apprit le sanskrit parce que bouddha vous était hindou. En étudiant le sanskrit, il découvrit une formule de guérison. S'en était une, mais une formule vieille de 2500 ans devait être interprétée et testée. Usui se dit qu'il fallait la tester sans quoi des années de recherches auraient été perdues. Il en parla au principal du monastère. Le moine lui répondit qu'il était bien courageux, et qui pouvait expérimenter au monastère. À quoi il répondit qu'il préférait le faire sur le mont Koriyama, une montagne connue pour être d'une méditation.

 

La méditation

Le docteur Usui dit aux moines : " je vais partir méditer pendant vingt et un jours. Si je ne reviens pas le soir du 21e jour, le matin du 22e jour envoyez une équipe de recherches pour retrouver mon corps, car je serai mort ". Avant de partir il dit aux moines : " je ferai cette méditation en n'emportant aucune nourriture, seulement de l'eau ". Et monta sur la montagne.

Sur la montagne il trouva un vieil arbre à côté d'un ruisseau. Il prit vingt et un cailloux et les humecta (on ne sait pas pourquoi). Il s'adossa à l’arbre et posa les cailloux devant lui. Il retira un de ces cailloux et commença sa méditation. Il s’attendait à phénomène extraordinaire sans savoir exactement à quoi s'attendre. Il chanta, médita et but de l'eau. Il n’avait aucune nourriture. Les jours et les nuits se suivirent. Le nombre de cailloux diminua, mais toujours aucun phénomène particulier. Rien. Le 21e jour il retira le dernier caillou. Il faisait noir, pas de Lune, pas d'étoiles.

Le docteur Usui médita, sachant que c'était la dernière fois. Il ouvrit les yeux, ne s'attendant à rien. Il ouvrit les yeux, mais là, à l'horizon, il vit une lueur, comme la lueur d'une bougie. Instinctivement il savait que c'était la manifestation espérée et tant redoutée. Il se dit : " je vais garder les yeux ouverts quoi qu'il se passe avec cette lueur ".

La lueur s'approcha de lui. Elle semblait s'accélérer en s'approchant de lui, il prit peur et se dit que si la lueur s'approchait trop de lui il serait brûlé. " Je ne vais pas fuir, je vais faire face, je suis prêt ". Il se détendit, garda les yeux grands ouverts et la lueur toucha son front. " J'ai un contact ", se dit-il en tombant en arrière. Dans un premier temps il se croyait mort car il ne sentait et ne voyait plus rien. La lumière était partie. Il était la, assis, quand soudain des bulles colorées se mirent à sortir du sol et à monter.

Des millions et des millions de bulles de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel dansaient devant lui pour aller vers la gauche. Il compta sept couleurs. " C'est phénoménal, quelle bénédiction ! ". Il entendit une fois qui lui dit : " souviens-toi, souviens-toi ". Il se remémora tout ce qu'il avait appris en sanskrit et c'est alors que des symboles se montrèrent à lui. " C'est cela, c'est cela, souviens-toi, souviens-toi ".

Quand le phénomène disparut, il se dit : " je dois fermer les yeux, et pour la dernière méditation, s'il vous plaît donnez-moi une vision ". Il ferma les yeux et des symboles dorés devant lui.

 

Les miracles

C’était terminé. " Maintenant je peux ouvrir les yeux ". Lorsqu'il reprit conscience il fut surpris de n'avoir aucune douleur ni aucune faim. " Je sens que mon corps va bien, je vais me lever ". Il se leva. " Mes jambes et mes pieds sont robustes. J'ai jeûné 21 jours et me sens prêt à marcher. C'est un miracle, je n'ai pas faim, je me sens léger ". Il fit ce premier pas et partit. Les moines l'attendaient au coucher du soleil. Au pied de la montagne, Usui se blessa à l'orteil, il saignait, cela faisait mal. Il s'assit et prit son orteil dans la main. La douleur s'affaiblir et le sang arrêta de couler. Il continua à tenir son orteil En main jusqu'à ce que la douleur ait complètement disparu. Il regarda son orteil et vit qu'il n'y avait plus aucune trace de blessures. Il ne restait plus que du sang sec. " C'est un deuxième miracle ! ".

Un peu plus loin sur la route, il trouva des cendres, ce qui veut dire qu'il y avait moyen de manger et que tout le monde était le bienvenu. Il s'approcha d'un vieillard qui allumait le feu et lui dit : " bonjour vieil homme ", " bonjour mon cher moine, vous êtes bien matinal ". " Oui, je sais. Vous resterait-il un peu de thé et de riz ? J'aimerais aussi avoir quelques légumes et du poisson séché si vous en avez ". Le vieil homme devinait grâce à sa barbe que le moine revenait d'une longue méditation. " Je ne peux vous donner à manger toutes ces choses, vous risqueriez une grosse indigestion, et je n'ai pas de médicaments. La ville est loin. Il faudra attendre que je vous aie préparé un repas léger ". " Merci, c'est très gentil, mais je vais essayer ".

Le docteur Usui se sentit faible en allant vers la table pour y attendre son repas. Le vieillard se dit : " eh bien, s'il désire manger tant, qu'il le fasse, je ne serai pas responsable ".

La petite fille du vieillard âgée de 15 ans apporta le repas. Elle pleurait et dit au moine : " mon cher moine, j'ai une rage de dents depuis trois jours, j'ai tellement mal que je ne peux arrêter mes larmes, je suis incapable de manger, le dentiste habite trop loin, je ne peux y aider ". Le cœur d’Usui s’ouvrit à l'enfant et il mit la main sur sa joue. Elle s'écria : " mon cher moine, vous avez fait un miracle, la douleur a disparu ". Il eut du mal à la croire. Mais c'était vrai, elle était heureuse et n'avait plus mal. L'enfant le remercia et raconta tout à son grand-père. Le vieil homme vint près du moine et lui offrit son repas en signe de reconnaissance. Nous n'avons pas d'argent, mais par gratitude nous offrons le repas. C'est tout ce que nous pouvons offrir ". Usui dit : " merci, j'accepte, merci beaucoup ". Il se retourna vers son repas et mangea toute la nourriture. Les gens le regardaient espérant qu'il n'ait pas d'indigestion.

Il n'eut pas d'indigestion et il repartit car il fallait arriver au temple avant la tombée de la nuit. Un jeune page attendait Usui à la porte du temple, Usui lui demanda des nouvelles du moine principal. " Il souffre d'arthrite et de maux de dos, il est alité ". Avant d'aller rendre visite au moine, Usui alla dans sa chambre pour se rafraîchir et se changer. Ensuite il se rendit au chevet du moine. " Mon cher moine, je suis revenu. La méditation a réussi ". Le moine voulut avoir tous les détails et Usui posa ses mains sur le moine en lui racontant sa méditation. Le moine lui dit qu'il n'avait plus mal et qui pourrait dormir. " Je vais bien, vous dites que cela s'appelle Reiki ".

 

L'expérience Reiki

Pour la première fois depuis trois semaines, Usui dormit dans un lit. Le lendemain, après le petit déjeuner, il posa une question aux moines du temple : " je vais-je faire pour travailler avec le Reiki ? " Après de longues discussions, on décida que le mieux serait d'aller dans un des nombreux bidonvilles de la ville de Kyoto. Ces bidonvilles étaient l’endroit où il y avait le plus de misère et de maladies, la lèpre entre autres. Ils choisirent le plus grand des bidonvilles.

Usui partit habillé en moine en emmenant avec lui de sacs de légumes. Très vite d'un mendiant l'entourèrent. Il leur dit : " je voudrais être l'un d'entre vous et j'aimerais vivre ici ". On lui répondit : " nous avons un chef, si tu veux rester ici, nous devons le lui demander ". Le chef des mendiants arriva aussitôt et dit : " je comprends que tu veuilles vivre ici et devenir l'un d'entre nous, donne nous tes légumes, et il n'est pas nécessaire de porter des vêtements neufs ". Ils le déshabillèrent et trouvèrent sa bourse de monnaie et la prirent. Le docteur Usui se vêtit de ses vêtements initiatiques de mendiant. Le chef demanda à Usui ce qu'il était venu faire dans ce bidonville. " Vous me logez et vous me nourrissez, envoyez-moi les malades et je les guérirai ". Le chef trouva que c'était un bon échange et dit : " ici, il y a toutes sortes de maladies, y compris la tuberculose et la lèpre. Vous n'avez pas peur de toucher ? ". Il lui répondit qu'un guérisseur n'a pas peur de la maladie et lui promit de travailler du matin au soir.

Le lendemain matin, les malades étaient nombreux sur le repas de la porte du docteur. Il classait les malades en fonction de ses propres théories. Il pensait que la maladie avec une cause intérieure. Il pensait que chez les jeunes la cause serait traitée plus facilement. Il envoyait les personnes qu'il avait guéries au temple zen où on leur donnait un nouveau nom et du travail en ville. Il leur demandait de devenir des citoyens honnêtes et d'oublier le bidonville.

Un soir, après sept longues années de Reiki, alors qu'il se promenait dans le bidonville, il vit un visage qui lui semblait familier. C'était un des premiers mendiants qu'il avait guéri. Il dit : " je reviens au bidonville, il est plus facile de mendier que de travailler ". Ce fut le plus grand choc de la vie d’Usui, et il se mit à crier. La plupart de ces anciens patients revenaient au bidonville. Il se rendit compte qu'après toutes ces années passées à étudier et après toutes ces années passées dans le bidonville, il ne s'était occupé que de l'aspect physique du mal et non de l'aspect spirituel. " Les religions ont raison, le plan spirituel vient en premier lieu et le plan matériel en seconde position. Je me suis trompé, c'est de ma faute si des mendiants reviennent. Je ne leur ai pas enseigné la gratitude. Ils sont la partie ont l'habitude de recevoir mais qui n'ont pas l'habitude de donner. J'aimerais d'abord leur ouvrir la voie spirituelle et ensuite guérir le corps. Fini des mendiants. C'est de ma faute si ils sont revenus, j'aurais dû leur enseigner la gratitude ". Et il quitta le bidonville.

 

La croisade

Le docteur Usui se lança alors dans une véritable croisade pour aider les malheureux, les déprimés. Il voulait ouvrir leur cœur, purifier leur esprit et leur corps. À pied, il alla de temple en temple au Japon. Chaque fois il y donnait des conférences. C'est après une de ses conférences qu'il rencontra le docteur Chujiro Hayashi, un militaire retraité de quarante-cinq ans. Celui-ci resta avec Usui jusqu'à sa mort. Usui a dit que ce serait Hayashi qui continuerait son œuvre.

Plus tard, le docteur Hayashi forma Madame Takata. De 1945 à 1970, elle était le seul maître Reiki vivant. De 1970 à 1980 elle a formé 21 maîtres Reiki. Elle avait près de quatre-vingts ans lorsqu'elle mourut.

  

 

Le docteur Hayashi

C'est au cours d'une de ses conférences, aux environs de 1925, que le docteur Usui rencontra le docteur Hayashi âgé d'environ quarante-cinq ans et militaire à la retraite. Usui lui dit qu'il était trop jeune pour rester inactif et lui proposa de se joindre à lui dans sa croisade. Le docteur Hayashi l'accompagna pendant de nombreuses années dans ses voyages au Japon, il continua son travail avec l'énergie de guérison après la mort d’Usui vers 1930. C'est Hayashi qui a raconté la vie d’Usui à Mme Takata. Il dit aussi qu'il n'avait rien changé aux enseignements bien qu’on ait dit que c'est le docteur Hayashi qui a introduit le système d'imposition des mains que nous connaissons actuellement, ce serait lui qui aurait introduit le système des trois degrés et le système des initiations.

Il ouvrit une clinique à Tokyo, et c'est la Madame Takata fut une de ses patientes. En 1941 et annonça la venue d’une grande guerre et que la plupart des hommes seraient appelés à servir, incluant aussi les 16 maîtres qu'il avait formés. Pour préserver le Reiki, il initia deux femmes, la sienne et Mme Takata qui devint son successeur. Le 10 mai 1941, devant plusieurs de ces étudiants, il choisit d'arrêter son cœur psychiquement et choisit la mort.

Née en 1900 à Hanamaulu, sur l’île de Kauai à Hawaï, madame Takata était la fille de monsieur et de madame Otogoro Kawamura qui étaient de pauvres émigrants japonais qui travaillaient dans une plantation d'ananas. Ses parents se faisaient de grands espoirs quant à son avenir. Ils ont appelée Hawayo en souvenir du territoire de Hawaï. Elle n'a jamais été forte physiquement il était trop petite pour travailler dans la plantation. Elle prit différent emplois à temps partiels tout en continuant à aller à l'école. Elle devint ensuite servante dans la maison du propriétaire de la plantation. Elle devint gouvernante puis bibliothécaire. En 1917 elle a épousé le comptable de la plantation, Saïchi, elle le décrit comme étant une lumière qui l’a guidée durant toute sa vie jusqu'à sa mort en 1930. Elle éleva seule ses deux filles. Elle a eu de l'asthme, des problèmes nerveux et une maladie de la vessie. Après la mort de sa sœur en 1935 et se rendit à Tokyo pour rendre visite à ses parents qui s'y étaient retirés. Elle fut hospitalisée à l'hôpital Maeda à Akasaka où l'on diagnostiqua une tumeur, les calculs dans la vessie et une appendicite. Ces capacités respiratoires défaillantes rendaient une opération assez délicate. La nuit précédant l'opération, elle entendit une voix qui lui dit que l'opération n'était pas nécessaire. Elle entendit la même voix sur la table d'opération pendant qu'on préparait l'anesthésie. C'est à ce moment-là qu'il demanda si une autre alternative existait et on lui parla de la clinique du docteur Hayashi. Le lendemain elle s’y rendit, elle y resta quatre mois en y recevant des traitements de l'équipe de soins qui y travaillait. Mme Takata demanda à être formée au Reiki. D'abord on lui refusa parce qu'elle était étrangère et que le docteur Hayashi n'avait pas prévu d'exporter le Reiki. Elle reçut finalement sa première initiation au printemps 1936. Elle resta à la clinique et reçut sa deuxième initiation. Elle ne retournera à Hawaï qu'en 1937.

En 1938 le docteur Hayashi la suivit à Hawaï, il y fit des conférences avec elle et il l’aida à créer sa propre clinique. Il lui donna aussi sa troisième initiation. Le 22 février 1922 il la fit maître et en 1941 elle devint son successeur. Bien qu'elle se soit toujours fait payer pour ses soins et ces initiations, elle fit des initiations gratuites à ses amis. Mais elle constata qu'au lieu de se servir de leurs connaissances pour guérir les autres ils continuaient à lui envoyer tous leurs patients. Ils n’avaient pas confiance en leurs capacités. C'est à ce moment-là que sa sœur lui demanda des initiations gratuites et fut très surprises de se voir cette demande refusée. Elle suggéra que les receveurs ont participent aux frais d'installation de la clinique. Plus tard, sa sœur dit que c'était le meilleur investissement qu'il avait fait. Mme Takata dit plus tard que les 24 personnes à qui elle avait fait des initiations gratuitement n'avaient eu un bon équilibre physique n'y fait une grande carrière. Contrairement à ce que l'on pense elle n'était pas quelqu'un de rigide mais elle est estimée qu'un échange était nécessaire, et la elle se basait sur sa propre expérience. Elle estimait qu'un échange d'énergie était obligatoire pour que la guérison soit efficace. Elle voyagea aux États-Unis et au Canada répandant la connaissance du Reiki. Lorsqu'elle trouvait quelqu'un qui était vraiment malade elle formé un membre de sa famille pour lui donner des soins. Au cours des dix dernières années de sa vie elle forma 21 maîtres, des hommes et des femmes. Elle est morte le 11 décembre 1980, et depuis le Reiki s'est répandu à travers le monde. Il y aurait 5000 maîtres (il y en aurait 1000 en Australie) et 500.000 praticiens.

- Cette pratique donne une nouvelle qualité de conscience -

  

 

 

LE SYMBOLE DU REIKI

Le mot japonais Rei Ki est formé de deux syllabes : " Rei " signifiant le caractère cosmique, universel de cette énergie, et " Ki " indiquant la force vitale primaire, originelle qui anime tous les Etres.

Définir le Reiki n'est pas une chose simple puisque sa nature est insaisissable. Toutefois, on pourrait dire qu'il s'agit d'une méthode thérapeutique naturelle qui permet de canaliser l'énergie vitale du cosmos par l'imposition des mains.

Le mot Reiki est un mot japonais qui signifie Force de Vie Universelle. Ses composantes "Rei" et "Ki" ont pour définition Esprit Universel, Pouvoir Mystérieux ou Essence.

En fait, cette énergie est responsable de la vie sur Terre. Elle est acquise par chacun de nous à la naissance. Aussi retrouve-t-on ce phénomène dans diverses cultures mais sous une autre terminologie : Les Chinois l'appellent Chi, les Chrétiens Lumière ou Esprit Saint, les Hindous parlent du Prana, les Egyptiens du Ka et, enfin, les Sioux de Wakonda.

Au Japon, tout est Reiki et la force de vie universelle du Reiki est en tout.

L'initiation au système Usui de Reiki est une initiation qui permet de canaliser cette lignée vibratoire. Cela devient alors une expérience d'amour, beaucoup plus vaste que la simple imposition des mains dans une intention de mieux être physique. Si un être choisit la voie de l'Amour, le Reiki est un des chemins initiatiques des plus simples et des plus puissants.

Cette force qui est en nous peut donc être utilisée de plusieurs manières. Pour ce qui est du Reiki, il utilise des rites d'activation énergétique (ou initiations) et une série de symboles pour canaliser et orienter l'énergie.

Cette initiation permet l'ouverture du septième chakra qui relie l'homme au cosmos et permet d'accéder à cette énergie cosmique afin de l'utiliser à travers les mains.

Il est possible d'appliquer le Reiki pratiquement en toutes circonstances. Il peut s'avérer efficace dans les cas où les autres formes de thérapies ne répondent pas ou encore l'associer à d'autres traitements. Il aide à maintenir la santé, l'équilibre intérieur et soulage la douleur.

Le Maître Reiki est un témoin de cette voie de l'Amour. Il témoigne, tant par son expérience quotidienne du Reiki que par un regard, un sourire, une parole, un geste, une initiation… L'initiation au Reiki transforme complètement la vie.

 

 
Le Symbole REIKI

Exercice :

 

 

Les cinq principes

Aujourd'hui, j'ai confiance.

Aujourd'hui, je fais mon travail honnêtement.

Aujourd'hui, j'accepte les nombreuses grâces.

Aujourd'hui, je suis en paix.

Aujourd'hui, je respecte les droits de toutes formes de vie.

Autre formulation :

En cet instant, sois libre et heureux

En cet instant, réjouis-toi.

En cet instant, il est pris soin de toi.

En cet instant, vis consciemment.

En cet instant, reçois tous les bienfaits avec gratitude.

Autre formulation :

Honore tes parents, tes maîtres et tes aînés.

Gagne honnêtement ta vie.

Aime ton prochain comme toi-même.

Sois reconnaissant pour toute chose.

Manifeste ton amour envers toute la création.

  

 

LES CINQ PRINCIPES SPIRITUELS DU REIKI DE MIKAO USUI

AUJOURD’HUI, JE NE ME FERAI PAS DE SOUCI

Laissons-nous aller dans le bien du Père Céleste. Vivons l’instant de notre propre divinité. Abandonnons-nous à l’ordre du divin de l’Univers. Restons dans l’unité, dans le tout. Tout est Divin. Tout est bon.

AUJOURD’HUI, JE FERAI MON TRAVAIL HONNETEMENT

N’oublions pas la loi karmique : nous récoltons ce que nous avons semé. Soyez votre Soi Divin, qui est honnête, qui est vérité. Comme le monde évolue plus rapidement, davantage de choix se présentent à nous ; nous devons faire les choix qui nous élèvent. Viendra le temps du jugement où il ne sera plus possible de revenir brûler notre karma. Soyez honnête. Soyez la vérité, soyez la lumière.

AUJOURD’HUI, JE NE ME METTRAI PAS EN COLERE

Il n’existe que deux émotions : l’amour et la peur. L’amour est tout, c’est pourquoi la peur est une illusion. La colère se loge à l’enseigne de la peur.

Nous sommes en colère quand nous nous sentons menacés, quand nous sommes apeurés. L’Amour chasse la peur, tout comme la lumière chasse l’obscurité. L’ego repousse Dieu.

L’ego se manifeste quand nous craignons que les choses ne se passent pas comme nous le voudrions. Alors l’ego se démène pour reprendre le contrôle avec le résultat que nous nous séparons de notre propre nature divine. Il n’existe aucune séparation quand nous percevons la volonté divine dans nos actions.

AUJOURD’HUI, J’AURAI RESPECT ET SOLLICITUDE DE TOUS LES ETRES

Tout est vivant. Tout est conscient. Tout est créature du Divin. Allez à la source de toute chose ; communiquez avec la lune, les arbres, l’essence de la vie, les fleurs… Soyez reconnaissants de tout ce qui est et témoignez votre reconnaissance à tout ce qui est. Quand nous nous sentons en panne d’énergie, rappelons-nous que nous sommes tous faits d’énergie et de lumière.

AUJOURD’HUI, J’ACCEPTERAI MES NOMBREUSES BENEDICTIONS

Observe autour de toi les merveilleuses œuvres du Divin. Observe autour de toi et découvre la divinité des personnes qui t’entourent. Observe la gratitude autour de toi, développe une attitude de gratitude. Quand nous nous installons dans une conscience mentale réceptive, nous nous ouvrons à recevoir la bénédiction de Dieu. Le Père a le plaisir de nous donner son Royaume.

  

 

LES REGLES

Mikao Usui définit trois règles :

C'est un devoir de libérer la personne de toute obligation ou dette. Un échange de valeur égale pour le service rendu.

L'échange d'énergie concerne le service rendu, non le fait de guérir.

Celui qui transmet est un canal par lequel coule l'énergie.

Si une guérison est possible, le Reïki en accélère le processus.

Si la guérison est impossible, le Reïki apporte une aide.

 

LE LIEU

Plus la relaxation est profonde, plus le calme de l'environnement est nécessaire.

Une bonne relaxation est favorisée par un état de confiance.

L'initié essaiera d'avoir des vêtements, une odeur, neutres.

Une musique peut favoriser l'induction de la relaxation du receveur.

L'initié peut prévoir des mouchoirs pour faciliter les conséquences de certaines décharges émotionnelles.

L'initié prépare une pièce propre, agréable.

La lumière n'est pas trop violente.

Il vaut mieux ne pas être dérangé pendant un traitement, donc pas d'enfant, pas d'animaux.

Le silence est un bon allié ; les bruits peuvent être récupérés.

 

LE DIALOGUE

Avant le traitement, un travail d'écoute est nécessaire ; le problème sera reconnu, la personne acceptée.

Il est bon que le receveur connaisse les causes intérieures de ses souffrances et qu'il analyse la conduite à tenir pour les éliminer. Il sera encouragé à agir sur lui-même.

Après le traitement, partagez vos ressentis ; échangez vos impressions.

 

LA TENUE

L'initié touche le corps avec ses mains, parfois avec d'autres parties du corps (pieds, front, souffle...) ; la tenue doit donc permettre des contacts clairs avec le corps du receveur.

Les tenues seront souples, agréables, peu serrantes ; les tenues pratiques, propres, comme pour l'entraînement sportif, conviennent.

Le toucher codifié évite les ambiguïtés ; toutefois l'initié se guidera sur les besoins du receveur, il écoutera son intuition.

Faites enlever les métaux avant l'activité Reïki.

Vous pouvez expérimenter avec ou sans métaux, notez les différences

Le receveur retire ses chaussures, il ne porte pas de vêtements trop serrés ; il ne croise pas les jambes ; il peut replier les bras sous la tête en position ventrale.

L'initié se lave les mains avant et après chaque personne. Le Reïki reste valable à une distance qui varie avec les individus, jusqu'à 8 centimètres ; il peut être ressenti à une distance importante, jusqu'à 50 cm et parfois plus par des personnes ayant des facultés particulières.

Les mains restent côte à côte lorsque l'initié veut cumuler l'énergie émise par chaque main.

Les mains apportent davantage d'énergie dans le corps, de façon à libérer les endroits où l'énergie est sous contrainte. Elles doivent créer un contact agréable.

En général, on ressent une sensation de chaleur.

Si la sensation n'est pas ressentie, cela signifie que l'énergie est adaptée aux besoins du receveur.

L'initié conserve une position qu'il ressent comme nécessaire.

De bonnes mains ne quittent jamais le receveur sans l'avertir.

 

LES CONNAISSANCES

Le Reïki ne demande aucune connaissance particulière.

Quelques notions élémentaires d'anatomie sont utiles.

La disparition de symptômes n'a jamais été synonyme d'absence de problèmes.

La responsabilité de la guérison incombe au seul receveur, à un niveau très profond, que nul ne peut commander avec sa raison ou son bon sens.

Il n'y a pas d'erreur avec le Reïki. L'initié reçoit la sensation de ses mains ; elles indiquent les endroits sur lesquels il faut insister.

 

LE TRAITEMENT

Il est nécessaire de commencer un traitement complet, par 1 séance pendant 4 jours consécutifs. La durée est d'environ une heure puisque chaque imposition des mains dure quelques minutes. Le principe du travail de 4 jours est proche de celui de l'initiation au premier degré.

Les personnes fragiles peuvent recevoir des secours courts pour les habituer aux apports.

D'autres personnes, en état de besoin et demandeuses, peuvent recevoir des secours longs, répétés...

Le secours peut être associé à d'autres éléments, psychothérapie, travail avec des pierres, des cristaux, le tarot, les couleurs...

Le receveur détermine le nombre de séances, l'initié informe du nombre de séances qu'il estime nécessaire au départ.

Une séance de découverte du Reïki constitue un beau cadeau.

 

ACCENTUER LES RESULTATS

Il est toujours possible d'accentuer les résultats après la séance.

Le receveur peut accroître la relaxation en s'enveloppant chaudement, en s'allongeant, et en se concentrant, en méditant, ou même en priant.

Notez vos expérimentations et déterminez librement vos points de vue.

 

LE RECEVEUR

Les émotions font surface ; des réactions intenses, des symptômes plus marqués apparaissent ; le receveur peut éprouver le besoin de s'entretenir ; une conversation peut être engagée.

Le non verbal est préférable au verbal, chaque fois que le receveur veut s'arrêter à l'une de ses difficultés de l'existence. L'initié lui fournira quelques points de son ressenti, l'écoutera autant que nécessaire.

L'initié cherchera à faire identifier correctement les émotions qui se manifestent.

Les résultats varient d'un receveur à l'autre.

Le receveur opère ses choix ; il absorbe la quantité de Reïki qu'il juge acceptable. Il participe au processus.

Il doit désirer recevoir tout ou partie de ce qui est mis à sa disposition.

Ce qu'il reçoit vient d'un canal purifié, ouvert par l'initiateur de l'initié, il n'y a pas à craindre d'aspirer les énergies résiduelles.

Une pathologie qui se manifeste dans un domaine doit être travaillée sur tous les corps.

Le receveur se libère de toute obligation.

Certains receveurs sont nerveux, ont du mal à lâcher prise.

Le comportement intérieur peut être différent du comportement extérieur.

  

 

RAPPEL DES CINQ PRINCIPES

Aujourd'hui, j'ai confiance.

Aujourd'hui, je fais mon travail honnêtement.

Aujourd'hui, j'accepte les nombreuses grâces.

Aujourd'hui, je suis en paix.

Aujourd'hui, je respecte les droits de toutes formes de vie.

Autre formulation :

En cet instant, sois libre et heureux.

En cet instant, réjouis-toi.

En cet instant, il est pris soin de toi.

En cet instant, vis consciemment.

En cet instant, reçois tous les bienfaits avec gratitude.

Autre formulation :

Honore tes parents, tes maîtres et tes aînés.

Gagne honnêtement ta vie.

Aime ton prochain comme toi-même.

Sois reconnaissant pour toute chose.

Manifeste ton amour envers toute la création.

 

PREMIER DEGRE D’INITIATION AU REIKI USUI

Une initiation est un rituel, un langage de communication entre nos plans et les plans supérieurs. Il permet de faire comprendre, à la hiérarchie spirituelle ou aux niveaux spirituels plus élevés, ce que nous désirons, ce que nous souhaitons.

Lors d'une initiation, l'initiateur, tout comme l'initié, reçoit un baptème dans la lumière. Il reçoit les dons de l'Esprit. Les Maîtres Reiki et les Guides viennent ancrer une parcelle de leur essence, de leur vibration propre. tout se passe par ponts de lumière.

Les niveaux spirituels divins nous fournissent toute l'aide nécessaire. Ils font la majorité du travail durant l'initiation, mais ne se trouvant pas dans le monde physique comme nous, il est nécessaire qu'une personne fasse ce lien entre ces différents mondes. " Demandez et vous recevrez ! " La personne qui fait cette demande est celle qui conduit le rituel. Le Maître est celui qui a la maîtrise de l’enseignement et non un gourou. Ce dernier doit être en mesure de maîtriser toutes les situations qui se présentent à lui et conduire l'initiation avec humilité, attention, concentration, conscience et respect. Si c'est le cas, il désigne la personne qui réunit les qualités mentionnées ci-dessus et jamais celle qui essaie d'exercer un pouvoir quelconque. Pour cela l'ego doit être calmé.

Au cours de cette initiation du Premier Degré du Reiki s’effectue le processus d'ouverture du canal. On y apprend différentes positions des mains ainsi que divers soins de base.
Ce premier degré est composé de 4 rituels de transmission directe d'énergie par l'intermédiaire de symboles et de messages sacrés, durant lesquels le donneur de Reiki active l'ouverture du canal. Ce dernier reste ouvert jusqu'à la fin de la vie.
Le premier rituel d’initiation sert principalement à ouvrir le Centre Coronal (Chakra aux Mille Pétales) et prépare aux initiations suivantes.
Le deuxième rituel a pour but de canaliser davantage l’énergie Reiki dans les mains par une action sur le Centre du Cou (Chakra de la Gorge).
Le troisième rituel a pour but de renforcer les systèmes nerveux et énergétique de l’organisme.
Le quatrième rituel d’initiation sert à sceller, c’est-à-dire à fixer définitivement la capacité à capter l’énergie Reiki.
Lorsque l’on reçoit une initiation Reiki, on vit une expérience de nettoyage qui peut sembler, parfois, inconfortable. Différents symptômes, sans gravité, peuvent apparaître au niveau mental, émotionnel ou physique. Cela peut se manifester par des maux de tête, des nausées légères, des symptômes de rhume ou de grippe, un état de fatigue nécessitant de faire la sieste ou des douleurs dans le corps physique.

A des niveaux vibratoires plus élevés, quelques personnes peuvent ressentir un profond soulagement émotionnel, une douleur dans la région du chakra cardiaque, une tension au niveau du troisième oeil, un état de désorientation ou de changements émotionnels inexplicables ainsi que des crises de larmes. Les problèmes sont amplifiés ce qui permet de les aborder et les purifier.

 

Que faire face à ces douleurs si elles se présentent ?

L’idéal est de reconnaître ces "effets d’ondulation" dû au processus de l’initiation, semblable à "une manifestation" qui traverse nos corps subtils et notre corps physique et qui nous soulage. En respectant ces "symptômes" et en les offrant aux Plans Divins les plus élevés, en toute conscience, ils seront transmutés en lumière.

  

 


CHAKRAS ET SYSTEMES ENDOCRINIENS

 

Dans le traitement Reiki, la position des mains correspond à la fois aux différentes localisations des glandes endocrines et à celles des sept principaux chakras.

Le système endocrinien gère équilibre et métabolisme hormonaux. Du point de vue énergétique, les glandes endocrines sont les homologues des sept chakras majeurs.

Les chakras sont des centres énergétiques qui font le lien entre les différents plans dans lesquels nous nous exprimons - spirituel, psychique et physique.

Les chakras ou Centres d’Energie sont situés dans le Corps d’Energie qui entoure l’être humain appelé " Aura " et sont rattachés au Corps Ethérique.

Notre corps contient 7 centres majeurs qui sont localisés le long de notre Corps Physique de bas en haut. Chaque chakra est relié à une des 7 couleurs de l’arc-en-ciel et vibre à l’une des 7 notes de musique. Ils sont aussi en liaison avec les glandes endocrines.

Les chakras sont représentés comme des spirales ou des roues de lumière qui tournent dans le sens des aiguilles d’une montre mais aussi comme des fleurs de lotus que l’on peut imaginer s’ouvrir à l’inspir et se fermer à l’expir. Ils sont comme des vortex énergétiques lumineux situés sur le corps éthérique humain et communiquent avec un fin réseau de voies énergétiques parallèles à la colonne vertébrale. Ils recueillent l’énergie cosmique et la transmutent pour la répartir dans l’organisme.

La quantité d’énergie des chakras est de même niveau que le degré de conscience ou d’évolution de l’être. Plus on évolue, plus notre conscience s’élargit et plus les chakras s’ouvrent et laissant passer l’énergie.

Chacun des chakras est couplé avec un organe ainsi qu’à une zone corporelle précise.

Les hormones produites par les glandes endocrines sont sécrétées directement dans la circulation sanguine ou dans les vaisseaux sanguins qui irriguent les organes, distribuant ainsi l’énergie vitale, mais simultanément en retour, est distribuée dans l’organisme.

Le Reiki opère par interaction entre les chakras et les glandes endocrines, intégrant ainsi les plans physique, énergétique et psychique au processus curatif.

 

 

Les chakras

Le Chakra Racine (Base) - Muladhara Chakra

Couleur Rouge - Note Do

Il se situe au niveau du plexus pelvien (entre l’anus et les parties génitales) et peut-être harmonisé au niveau des 3 dernières vertèbres coccygiennes ou du pubis.

C’est la base, le solide, c’est lui qui crée la cohérence des six autres chakras. Il se rapporte à la naissance (fécondité, procréation), la manifestation de la conscience mais aussi à la survie du physique (Volonté de vivre, instinct de survie), à la sécurité intérieure, aux structures, à l’argent et à la sexualité...

Il est lié à l’acceptation de son incarnation et est en liaison directe avec la Terre Mère.

Il est relié aux Glandes surrénales, à la Vessie, aux Organes sexuels, au rachis et la circulation dans les membres inférieurs.

 

Le Chakra Sacré - Svadishtana Chakra

Couleur Orange - Note Ré

Il se situe au niveau du ventre à 3 cm sous le nombril et au niveau de la dernière lombaire et 1ère vertèbre sacrée.

Il correspond au passé, à la famille, à la procréation, aux émotions, à la mort et aux sentiments envers les autres. Il est lié à la force vitale, à la joie de vivre ainsi qu’à la sexualité et le désir d’aller de l’avant.

Il est lié à naissance.

Il est relié aux Organes reproducteurs, aux gonades (ovaires ou testicules) appareil urogénital et aux Reins.

 

 Le Chakra Solaire - Manipura Chakra

Couleur Jaune - Note Mi

Il est situé au niveau du plexus solaire (au creux de l’estomac) et au niveau de la 1ère et 2ème vertèbre lombaire.

C’est le feu du corps, là où siègent toutes nos émotions : la peur, la colère…

Il concerne l’affirmation de soi, le pouvoir personnel, l’ego intellectuel et les émotions négatives (colère, haine et agressivité).

Il est lié à la petite enfance et à la relation à Papa Maman.

Il est relié à l’Estomac, au Foie, à la Vésicule biliaire et au Pancréas.

 

Le Chakra Cœur – Anahata Chakra

Couleur Rose ou Verte - Note Fa

Il se situe au niveau du plexus cardiaque, niveau poitrine et est en résonance avec la 4ème vertèbre dorsale.

Il représente l’amour de soi et d’autrui, la paix, la sympathie, l’indulgence, le pardon, la confiance et l’élévation spirituelle. Il faut d’abord libérer le non amour pour soi-même, qui passe par le " je donne et je reçois " pour vivre la compassion ou l’amour inconditionnel, le désir de servir.

Dans le centre de ce chakra repose le cœur éthérique, là où l’on médite sur la lumière.

Ce Chakra correspond à l’enfant jusqu’à 7 ans.

Il est relié au Cœur, aux poumons, à la circulation sanguine et au Thymus mais aussi aux bras (je donne et je reçois l’amour).

 

Le Chakra Laryngé - Vishudda Chakra

Couleur bleue - Note Sol

Il se situe au niveau du plexus carotide (la gorge) et correspond à la 7ème vertèbre cervicale.

Il se rapporte à la communication, à la créativité, à la capacité de guider autrui, à l’individualisation et à l’abondance. C’est aussi la voix qui pénètre dans le cœur de celui qui tend l’oreille, la voix qui peut guider ou détruire, l’expression et le jugement.

Concerne la période de l’adolescence (la rébellion).

Il est relié à la glande thyroïde, à la Gorge (larynx), aux lobes pulmonaires supérieurs, l’appareil digestif et aux bras (création).

 

Le Chakra Frontal - Ajna Chakra

Couleur Violet ou Indigo - Note La

Il se situe au niveau du plexus pinéal entre les deux sourcils.

Il représente le Mental, la cogitation mais aussi la vision de la vie, la connaissance de soi, le discernement, l’intuition, la guérison, l’imagination créatrice, la clarté et l’unité. Il correspond à l’inspiration et à l’éveil spirituel. C’est l’espace entre les deux hémisphères cérébraux, il est au-delà du temps et peut ralentir le vieillissement.

C’est le chakra de la méditation, de la vision intérieure, du don de clairvoyance et de médiumnité, de sagesse et de grande perception sous toutes ses formes. Une bonne Aura de ce chakra calmera les personnes alentours. Il est relié à la glande hypophyse, à la Zone cérébrale inférieure, aux yeux, au nez, aux oreilles.

 

Le Chakra Coronal - Sahasrara Chakra

Couleur Violet ou Blanc Lumineux - Note Si

Il se situe sur le dessus du sommet de la tête au niveau du plexus cérébral.

Il correspond au système de croyance, à la vision de spiritualité, à la sagesse (connaissance de l’univers), à la voie spirituelle, à la connaissance totale de soi, la pureté, la sagesse et la conscience de l’âme. Par-là, passe la connexion directe avec le Divin et les Guides.

C’est le chakra des mystiques, des initiés, des saints (auréole) mais aussi des grands malades mentaux car où le mystique nage, le schizophrène coule…

C'est le chakra de la méditation, de l'accession au nirvana, de la supra conscience. La concentration sur ce chakra permet d'attirer les énergies intérieures et ambiantes a des fins spirituelles, ou pour s'intégrer au mental cosmique.

Il est relié à la glande épiphyse (glande pinéale), à la Zone cérébrale supérieure.

Lorsque l’être humain atteint un degré d’initié, les chakras tourbillonnent à une grande vitesse, brassant des énergies astrales, éthériques et mentales. Pour que les chakras atteignent ce stade, ils doivent fonctionner normalement. Si les glandes auxquelles ils sont rattachés ne fonctionnent pas alors surviendra un dérèglement qui apportera toutes sortes de problèmes, autant physiques que mentaux.

  

 

 

MEDITATION POUR HARMONISER LES CHAKRAS

Allongez vous ou Asseyez-vous confortablement… détendez votre dos… votre colonne vertébrale… Et respirez profondément…

Vous ressentez une douce chaleur bienveillante parcourir votre corps…

Visualiser la couleur rouge ou un objet de couleur rouge. Vous ressentez la couleur rouge à l’intérieur de vous… une couleur claire insaisissable mais présente dans toutes vos cellules…

Laissez cette couleur prendre place en vous… Ressentez et voyez cette chaleur rougeoyante émaner de vous… émaner dans votre aura… Et se répandre autour de vous…

Vous allez voir apparaître une fleur de lotus qui descend au-dessus de votre tête… une fleur de lotus de couleur rouge… A chaque expiration, elle s’épanouit au-dessus de votre tête… Ces pétales sont épanouis…

Puis vous allez visualiser une petite flamme de feu se détacher du cœur de la fleur… telle un pétale qui vient se déposer sur votre front et vous illuminer de son énergie… de sa sagesse… et de sa grande connaissance de la vie…

Puis, visualisez une sphère de lumière dorée vous entourer. Ressentez sa vibration… sa chaleur…

Visualisez, maintenant, chacun de vos chakras en partant du Chakra de la Base jusqu’au Chakra Couronne. Voyez les, un à un s'illuminer d’une couleur dorée très vive, une couleur vivante, vibrante, jetant des éclats dorés ou argentés sur son passage.

Cette lumière reste dans vos chakras, voyez la devenir de plus étincelante.

Puis visualisez une boule de lumière dorée à quelques centimètres au dessus de votre tête. Amplifiez à chaque expiration cette boule qui devient de plus en plus irradiante. Rester dans cette état et cette visualisation quelques instants.

A l’aide de votre souffle (expiration par le nez), redescendez cette boule de lumière, chakra par chakra jusqu’au chakra racine. Le 3ème Œil, la Gorge… Le Cœur… Le Plexus Solaire… Le Hara… Le Chakra de la Base… Observez le nettoyage qui s’opère durant la descente de l’énergie.

Puis visualisez la descendre à quelques centimètre sous le périnée.

Rester dans cette état quelques instants.

Puis laissez parcourir vos jambes de cette lumière et renouer avec l’énergie de la Terre… Imaginez cette boule purificatrice plonger dans le sol. Prenez contact avec l’énergie de la Terre Mère… puis touchez le centre de la Terre… ses mémoires… et son immense amour pour tous les êtres qui l’habitent…

Relié à cette énergie Terre, à cette énergie rouge, à cette énergie sang, la vie est en vous… vous ressentez la vie… qui parcourt vos veines… votre organisme… et qui vous alimente…Restez un moment connecté à cette énergie vie.

Petit à petit votre dôme de lumière disparaît et vous reprenez conscience du monde qui vous entoure doucement, tranquillement… à votre rythme…

  

 

CENTRAGE DU COEUR

A faire systématiquement avant chaque séance de Reiki

 

1ere version 2eme version 3eme version

L'AUTO-TRAITEMENT

Le Reiki vous permet de vivre sur une fréquence vibratoire supérieure, si bien que vous jouissez d’un bien-être et d’un équilibre plus grands. Vous resserrez le lien vous unissant à l’Energie Vitale Universelle tout en développant vos facultés curatives, prenant ainsi en charge l’amélioration de votre santé. L’existence de cette énergie nourricière et vitale qui vous baigne intérieurement est le dynamisme au sein de la matière.
Mme Takata disait : " Toi en premier, si tu en as encore le temps traite ensuite ta famille, tes amis et tes connaissances. "
L’auto-traitement, ou auto thérapie, peut être fait tous les jours, à n'importe quel moment de la journée ; même s’il est préférable de le faire toujours au même moment, toujours dans le même lieu. Cela crée ainsi un rituel auquel nous n’avons pas à nous attacher mais qui peut nous donner une structure comportementale suffisamment forte pour pouvoir quand même pratiquer quand le doute, l’ennui et la fatigue nous ferons relâcher notre pratique.
Il apporte une prévention à tous les désordres pathologiques de tout ordre, une relaxation, une aide au sommeil et permet de se recharger quotidiennement en se mettant au contact avec son état pur intérieur. On peut le pratiquer comme une méditation avec douceur et rigueur. On peut le faire devant le symbole Reiki.
La technique :
Pratiquez l’imposition des mains, doigts joints en creusant très légèrement les paumes, sans exercer de pression, mais en vous efforçant d’épouser les formes du corps. Vous sentirez, peut-être, qu’elles s’échauffent et vous percevrez des picotements ou une pulsation, réactions naturelles vous garantissant que le transfert d’énergie s’opère.
Certaines zones sont chaudes ou froides au toucher, révélant un déséquilibre, c’est-à-dire un trouble aigu ou chronique. Prolongez cette imposition jusqu’à ce que le flux énergétique soit revenu à la normale, ce dont vous jugerez en faisant appel à votre intuition.
On peut le faire le soir avant de se coucher et/ou le matin. Les positions sur les glandes, les chakras et les organes permettent ainsi de se recharger complètement rapidement, 1 à 3 minutes par position suffisent. Le meilleur moment pour l'Auto Reiki est le soir, dans notre lit, juste avant de nous endormir car c’est un outil excellent de prévention et de soin et un très bon système de relaxation contre le stress et l'insomnie. Pratiqué le jour, il permet de se recharger journellement en énergie pour faire face aux problèmes quotidiens de la vie.
Ne vous laissez pas limiter par les positions qui vous sont transmises. Vous pouvez en inventer d’autres, suivez toujours votre intuition et voyez ce dont vous avez besoin au moment où vous faites la séance.
Cette technique est l'un des dons les plus précieux offert par le Reiki et son emploi régulier nous met à l'abri de la plupart des maladies. Grâce au principe du Reiki, ce traitement peut provoquer des processus de guérison beaucoup plus profonds et maintenir les chakras actifs et équilibrés, en agissant directement sur ceux-ci.
En plus des différentes positions de l'auto-traitement, vous pouvez canaliser le Reiki en plaçant simplement une main à l'endroit où vous avez mal et vous sentirez toute l'énergie bienfaisante se répandre.
 
IMPORTANT :
Après une Initiation Reiki, quel que soit le Niveau, il est demandé de faire l’Auto traitement durant 21 jours. Ces 21 jours sont très importants pour permettre au Canal de Lumière d’intégrer les informations reçues durant les Initiations.
Il est déconseillé de traiter ses proches ou amis durant ce temps d’intégration car ce qui est important est de s’occuper de soi avant tout.

Le Centrage :

Pour l’auto-traitement, il faut d’abord se centrer pour obtenir un oui intérieur pour bien vivre le travail que vous allez faire.

Respirez profondément 3 fois et mettez vos mains sur le chakra du cœur, en fermant les yeux. Vous ressentez, alors, toute l'énergie Reiki vous envahir et vous inonder. Renforcez l'image et vous aurez la sensation de recevoir une douche de lumière. En faisant ce centrage, automatiquement le donneur est dans une bulle et est ainsi protégé des influences négatives.

Une fois initié, l’auto-traitement doit être pratiqué durant 21 jours.

Ce temps utilisée pour ce traitement (qui peut durer jusqu’à une heure) est un cadeau que nous nous offrons à nous-mêmes. Grâce à ce cadeau, nous allons être de mieux en mieux, avec plus d'énergie et plus de force.

  Cette heure d'auto-traitement n'est pas du temps perdu, bien au contraire. Quand on sait qu'une heure de Reiki équivaut à 3 heures de sommeil, cela en vaut la peine. (bien sûr, il ne s'agit pas de remplacer le sommeil d'une nuit avec deux heures de Reiki, mais comme un complément).

  Il est important de se donner un traitement quotidien dès le départ, même si ça a l'air fastidieux.

Notre petit "saboteur inconscient" ou l’Ego travaille durement pour avoir le contrôle. Il déteste les changements, et pour cela, il déteste toutes les techniques ou méthodes qui pourraient nous aider à améliorer notre vie. Cette petite voix peut nous inviter à commencer demain ou un autre jour… jour qui n'arrive jamais. Il se peut que nous ressentions, à un moment donné, l'auto traitement comme une obligation.

Pour reprendre en confiance, il suffit de prendre de grandes inspirations et expirations profondes par le nez, de faire le vide en soi et de ressentir combien l'auto-traitement Reiki apporte notre être entier la tranquillité, la paix, l’amour et la santé.

 

 

Centrage du coeur

(main droite au-dessus main gauche en-dessous). 

1) Couvrir les yeux avec la paume des mains.

2) Main gauche et main droite l'une sur l'autre sur la gorge

3) Mains sur le plexus cardiaque

4) Mains sur le plexus solaire.

5) Mains sur l’aine, position en "V".

 

N.B. : le pouce doit toujours être uni aux autres doigts dans les traitements (sauf rares exceptions). Pour chaque position le temps minimum est de trois minutes. On peut faire l'auto-traitement plusieurs fois par jour ( il est conseillé de le faire au réveil ou le soir avant de s'endormir), en général on peut le faire où l'on veut.

  

 

Méditation "Descente de l’Energie Reiki pour l’Ancrage"

Prenez quelques inspirations longues et profondes………

Se mettre à l'écoute de son souffle est tout un travail, ceci permet de chasser le mental, si des images arrivent, si des questions arrivent laissez-les arriver, laissez-les passer, envoyez-les " dans la Lumière " tout simplement !

Et maintenant vous pouvez visualiser que de tout là-haut, de tout là-haut arrive une boule, " une boule de Lumière Dorée remplie d’Energie Reiki". Elle commence maintenant à descendre tout doucement vers le plan de la Terre, traversant de nombreuses couches.

Elle arrive tout doucement au-dessus de la Terre !

Et des millions de rayons dorés s'échappent de cette Boule et recouvre maintenant " complètement " votre planète la Terre !

Et une autre Boule plus petite se détache de la première pour arriver tout doucement au-dessus de votre pays, de votre région, de votre ville, et là encore des millions de rayons d'Or entourent complètement votre ville, votre village, et une autre boule de lumière dorée se détache et arrive au-dessus de la maison où vous vous trouvez et l'entoure complètement maintenant.

Et de cette boule se découpent, partent deux filaments de lumière dorée qui arrivent au-dessus de votre tête et qui commencent à danser à rayonner tout autour de vous, à vous envelopper de Lumière Dorée.

Et de cette flamme part maintenant un rayon de lumière dorée qui pénètre dans le sommet de votre crâne et remplit complètement " votre corps " pour remplir aussi vos jambes, vos pieds.

Et de vos orteils partent 5 colonnes de lumière dorée qui se mélangent en une colonne dorée qui descend qui descend lentement jusqu'au centre de la Terre et qui emmène au passage tout ce qu'elle aurait pu rencontrer d'obscurs comme des sentiments, des émotions, des blessures, des questions.

 

Tout ceci descend maintenant jusqu'au centre de la Terre et rencontre le Cristal Maître. Et tout ceci se transforme en petits cristaux limpides et translucides.

Au contact du Cristal Maître une autre Energie se créée et celle-ci remonte maintenant en prenant le chemin inverse, arrive aux pieds, remonte le long des jambes illumine votre Chakra de la base, puis illumine le chakra du Hara, éclaire le plexus solaire, rayonne au milieu de votre poitrine dans votre Cœur, illumine votre chakra de la gorge, éclaire comme un phare votre 3ème œil au milieu de votre front, puis fait rayonner le chakra couronne à mille pétales au sommet de votre crâne.

Et cette colonne d'énergie sort par le sommet de votre crâne pour remonter tout là-haut dans l'Univers pour rejoindre la Source Divine.

Et vous êtes maintenant parfaitement centrés, alignés, réactivés. A partir de ce moment là, vous pouvez continuer à faire un travail de diffusion d'énergie : Vers le monde minéral, végétal, animal, vers vos frères les humains que vous connaissez (en souffrance à cause de la maladie ou d'évènements les déstabilisants) vers vos gouvernements qui sont en pleine confusion " vers tout vos frères humains "

Visualisez-les vivre en Paix en Harmonie vers tout vos Frères des Etoiles !

Pour cela positionnez-vous dans votre Cœur et ressentez, diffusez, éclairez ces mondes de tout votre Amour Inconditionnel.

  

 

 

PREPARATION AVANT UNE SEANCE DE REIKI

Trouver un endroit tranquille, sans téléphone, silencieux, il est possible de mettre une musique de fond douce, on peut aussi utiliser ces CD qui " sonnent " toutes les 3 ou 5 minutes pour les changements de position.
On peut mettre de l’encens ou diffuser des huiles essentielles mais il faut rester dans la simplicité pour ne pas choquer la personne qui vient.
 

PREPARATION PERSONNELLE

On peut se passer des huiles essentielles sur les mains avant et après par hygiène, mais attention de ne pas mettre tout de suite les mains sur les yeux de la personne.
On retire tous ses bijoux.
Si vous ne possédez pas de pièce qui puisse vous servir uniquement au soins Reiki et à la méditation, installez vous de préférence dans la pièce principale de votre maison (salon) et évitez votre chambre. Ainsi vous protégerez votre intimité.
Méditer pour pacifier son mental, se centrer sur le cœur. On peut rajouter une affirmation ou une prière ou une visualisation ou une demande d’aide aux maîtres.
 

LA SEANCE

En général un traitement se compose de 4 séances d'une heure chacune. Mais encore une fois, la capacité de guérir est réservée au corps médical et aux Plans Divins.

Pour effectuer un traitement, l’idéal est d’avoir une table de massage ou encore d’effectuer le soin sur un matelas placé à même le sol. Un environnement calme est nécessaire pour une relaxation profonde, une musique douce peut favoriser la relaxation du receveur, une lumière faible, un décor agréable. On aura une couverture près de soi au cas où la personne a froid en cours de séance. Avoir un réveil à côté de soi pour surveiller l’heure car lorsque l’on pratique le Reiki, on perd la notion du temps.
Avant l'activité Reiki, il est préférable de retirer les objets métalliques. Le receveur doit se sentir à l'aise, porter des vêtements amples et enlever ses chaussures, pour ne pas bloquer l'énergie. Il ne faut ni croiser les jambes ni les bras
Il nous faut créer de la confiance avec la personne avant de commencer. Plus elle sera confiante, plus elle sera détendue et ouverte pour recevoir l’énergie Reiki.
On peut parler des problèmes de la personne si elle le veut. On verra avec elle quand cela a commencé, ce qui s’est passé à cette période. On reste dans son rôle et ses compétences.
Si on n’est pas médecin on ne fait pas de diagnostic, si on n’est pas psychothérapeute on ne travaille pas sur les nœuds psychologiques de l’histoire de la personne.
On expliquera le côté sacré du Reiki, en expliquant que l’on ne fait pas de manipulations osseuses, que c’est un simple toucher. Que la personne se sente libre de dire à tout moment si une position lui est désagréable, on peut même mettre les mains à quelques centimètres de la peau. On explique aussi que le Reiki agit avec amour et toujours positivement mais que l’on peut être amené à revivre des phases difficiles pour faire d’autre choix dans notre vie.
La personne garde si possible les yeux fermés. Le soin se fait en silence mais il est possible pour la personne de parler des émotions qui remontent.
L’idéal est de faire au minimum 4 séances, 4 jours d'affilés et plus si nécessaire. Dans le cas où il n’est pas possible de les faire quotidiennement, faire une séance par semaine.
Un processus de guérison intervient généralement au troisième jour, mais l'état général du receveur peut s’aggraver momentanément, il est impératif que le patient soit au courant de cela, pour éviter qu'il ne réagisse en refusant la suite du traitement.
A la fin du cycle de 4 jours, il est nécessaire d'examiner chaque cas individuellement, pour voir l'évolution et ses changements intérieurs, également pour savoir si la suite d'un traitement peut continuer 1 fois par jour, une fois par semaine, chaque cas est différent.
Le Reiki passe par la seule intention de le laisser couler, les états psychologiques du donneur n’influent pas sur ce qui passe, il suffit d’être le plus serein possible pour laisser passer.
Le donneur place ses mains, doigts serrés, sur les différentes parties du corps, les mains restent côte à côte, les doigts se touchent, elles reposent naturellement sur le corps sans pression. Il ne faut jamais enlever le contact des mains durant toute la séance. L'énergie est transmise dans le corps de façon à libérer les endroits ou l'énergie est sous contrainte.
Une fois la séance terminée, que le patient prenne son temps pour revenir ici et maintenant, le faire boire après s’il le désire.

Le transmetteur ressent en général une sensation de chaleur ou de picotement, dans les endroits bloqués c'est plutôt une sensation de froid. Le receveur peut à tout moment indiquer au donneur les endroits sensibles ou lui dire s'il y a des sentiments d’inconforts. Cela se produit surtout lors des premières séances.

Il est indispensable que le receveur reconnaisse les causes intérieures de ses souffrances, pour les analyser et ensuite les éliminer, il est possible que durant un traitement des réactions, des émotions surgissent, mais cela est tout à fait normal et sera éliminé au fur et à mesure des autres séances Reiki.

Le transmetteur ne doit pas éveiller chez le receveur le sentiment d'une dette, mais comme tout travail, il est bon d'être rémunéré soit sous la forme d'argent ou sous la forme d'un échange. Il offre son temps, ses capacités.
On dit que si le traitement est gratuit, il risque d’y avoir peu de résultats car la personne n’accordera pas de valeur à ce qu’elle reçoit. Tout cela dépend de nos conceptions personnelles mais il est vrai qu’il faut que le patient désire vraiment recevoir cette énergie. On peut aussi faire un échange.

  

 
Comment transmettre l’Energie Reiki :

Une bonne posture permet la circulation de l’énergie.

Garder le dos droit, le menton penché, les épaules détendues et la poitrine rentrée.

Quand vous touchez une autre personne pour un traitement, restez en contact avec les différentes énergies :

Si vous devez travailler à même le sol, essayez de garder une posture droite pour que l’énergie puisse circuler. Centrez vous au niveau de votre Hara et visualisez que l’énergie pénètre par votre Chakra Couronne et par votre Chakra de la Base (Périnée).

 

Le Centrage avant de faire un soin pour autrui :

Le centrage est la position que l’on prend avant de commencer un soin.

Debout, les mains Reiki en coques sur le chakra du coeur à hauteur du thymus.

Visualiser la colonne de lumière qui nous traverse partant du ciel en suivant la colonne vertébrale et sortant par le périnée. Elle s'ancre profondément dans les couches de la Terre.

En étant bien positionnée, on devient canal pour que l'énergie puisse passer.

  

 

 

LE TRAITEMENT COMPLET

21 impositions – 3 minutes minimum

Centrage du coeur

 

LA TETE

  1. Imposition sur les yeux et le front
  2. Vue, couleurs, cataracte, conjonctivite, glaucomes. Sinusites, rhumes, allergies, muqueuses. Nerfs, cerveau, maux de tête, glandes endocrines (hypophyse).

    Apporte la détente, le calme et soulage des tensions. Développe la visualisation.

    Aide à vaincre les moments de forte tension, d'anxiété, de stress en portant la personne à un état de profonde relaxation. Aide à vaincre les états de confusion : capacité de voir clair en soi et en dehors de soi. C'est une position qui apporte l'équilibre.

     

     

  3. Imposition sur les tempes
  4. Equilibre les deux hémisphères cérébraux. Migraines, génère les endorphines, équilibre les glandes endocrines (pinéale, pituitaire, hypothalamus). Vertiges, problèmes de coordination.

    Stress, dépression. Mémoire, créativité, clarifie la pensée.

    Permet de recevoir une énergie plus élevée pour une claire vision universelle. En général elle apporte la sérénité en apportant la créativité, la concentration, la clarté dans les pensées formulées, en augmentant la mémoire et en éloignant la dépression.

    Problèmes d’audition, tympan, otites. Bourdonnements, presbytie, acousie, sifflements.

     

  5. Imposition sous la tête
  6. Cerveau, cervelet, occiput, favorise la digestion.

    Soulage de l’anxiété, des peurs et des soucis. Développe la concentration et l’imagination. Procure la sérénité, la paix et le lâcher prise. Traite les insomnies et apporte la clarté de l’esprit au réveil.

     

     

  7. Imposition sur la tête
  8.  Position sur la tête. L'énergie agit sur le cervelet. On travaille sur un chakra très important pour la canalisation de l’énergie cosmique ; on favorise le sommeil profond ou le réveil avec visions – communications -couleurs. C'est une position qui sert beaucoup à la relaxation, elle éloigne la peur et les préoccupations des souvenirs passés ou présents ; elle redonne le calme, la séréniyé, aide à la créativité : les pensées et les idées sont beaucoup plus limpides et vraies ; elle aide dans les moments de stress et de dépression.

     

  9. Imposition sur la gorge
  10. Maux de gorge, de larynx, glande thyroïde. Cervicales, bégaiement. Irrigation du cerveau.

     

    Traite les difficultés d’expression, de communication avec les autres. Développe la confiance et l’estime de soi. Traite la colère, les frustrations et les rancunes. Libère du refoulement (le non-dit).

    Elle nous aide à se réjouir et à avoir plus de stabilité, de calme et de clarté.

     

  11. Imposition sur le haut du thorax
  12. Circulation sanguine, pression sanguine, métabolisme.

 

 

LE THORAX

 

  1. Imposition sur le foie et la vésicule
  2. Troubles hépatiques, mauvaise digestion, ulcères, fatigue nervosité.

    Traite le tress et la colère.

    Apporte la confiance en soi, le calme ainsi que la capacité de choisir et d'accepter ce qu’offre la vie avec sérénité.

     

  3. Imposition sur la rate et le pancréas
  4. L'énergie agit sur la rate et le pancréas. Leur mauvais fonctionnement pousse à être possessif, ennuyeux, à avoir des idées fixes.

    Capacité de donner de l’amour et d'en recevoir. Tranquillité, ouverture aux autres. Cette sérénité nous confère une force intérieure qui nous aide pendant le déroulement de la vie.

     

  5. Imposition sur le nombril
  6. Les organes concernés par cette position sont l'estomac, le gros intestin et l'intestin grêle.

    Maux de tête , rhumes, constipation.

    Anxiété, préoccupations, dédain, rage, dépression, confusion mentale, insécurité et fragilié.

    Apporte la force et donne la joie, la capacité de récupérer le temps perdu et d’aller droit à l’essentiel. Cette position élargit la conscience.

     

     

    Imposition sur le bas-ventre (position en "V")

     

    Cette position couvre le système de reproduction de l’homme et de la femme, la vessie, la prostate, l’intestin grêle et l’appendice.

    Traite les cystites. Ménopause, dysménorrhées, crampes. Régularise la circulation des membres inférieurs : varices, jambes lourdes, oedèmes.

    Tensions, peurs.

    Pousse à la créativité et à la capacité de se réaliser. Favorise un meilleur enracinement dans l’existence.

     

     

  7. Imposition sur la poitrine et le cœur (position en "T")

Traite le cœur, les poumons, la bronchite, l’asthme et la circulation. Agit sur le thymus ce qui a pour effet de renforcer et de stimuler le système immunitaire.

Développe la capacité d'aimer, de rire et de se réjouir. Favorise l’ouverture Aux autres.

Apporte le joie et le plaisir de vivre. Libère des troubles affectifs et du repli sur soi.

Crée un sentiment d’harmonie et de confiance en soi.

 

 

LE DOS ET LES PIEDS

  1. Imposition sur les épaules (deux positions)
  2. Le dos est le siège des émotions inconscientes et des tensions accumulées. Il est relié au passé.

    Traite le cou, les vertèbres cervicales, le haut de la colonne vertébrale. Agit sur les toux, bronchites et difficultés respiratoires.

    Libère des émotions dues au manque affectif.

    En ces points nous sentons le poids des choses qui ne nous donnent pas satisfaction et notre système nerveux s'en ressent beaucoup.

     

  3. Imposition sur le bas du dos (deux positions)
  4. Dans ces positions on donne de l'énergie aux poumons, aux glandes surrénales. Idéal pour combattre les inflammations et les tumeurs pulmonaires avec respiration difficile. Les maladies des reins (lésions inflammatoires et dégénératives). Leur disfonction amène des préoccupations accompagnées de tristesse liée à des états de désespoir, sentiment de culpabilité, obsessions, grand pessimisme.

    Leur bon fonctionnement nous conduit à avoir confiance et à ressentir beaucoup de calme, ainsi qu'une grande force intérieure.

     

  5. Imposition sur les fesses (deux positions)
  6. Les mains sont posées sur les moyen et grand fessiers.

    Elles correspondent en grande ligne à la 4e position du traitement du thorax

     

  7. Impositions sur le bas du dos et la colonne vertébrale (deux positions)
  8. La septième position est en forme de "T" sur le coccyx (os du sacrum).

    Traite l’appareil génital, nerfs sciatiques, les hémorroïdes.

    Restaure l’équilibre et la stabilité, l’enracinement.

    Dans la huitième position on déplace seulement la main droite ou la main gauche sur la septième vertèbre cervicale.

    Cette position amène directement l’énergie dans la colonne vertébrale à travers laquelle circule la vie.

     

  9. Imposition sur les genoux
  10. On porte les mains dans le creux poplité en arrière du genou. A travers cette position les tensions, la peur, le grand manque de confiance qui s'est créé en nous sont éloignés, on comprend et on accepte ce qui arrive.

    Un grand sentiment de pardon se manifeste en nous envers tous, ainsi que de la compassion envers ceux qui nous causent de la douleur.

     

  11. Imposition sur la plante des pieds

Les mains sont posées sur la plante des pieds. Lorsqu'il se crée une douleur aux pieds ou aux chevilles ou une contraction musculaire, ce que nous percevons au niveau émotionnel, se manifeste comme une peur de ce que nous réserve le futur, ou bien comme une peur de s'enraciner dans un endroit ou dans une idée. Tout ceci peut nous conduire à l'insécurité et à l'incapacité de rester debout et de marcher avec nos propres jambes. Se sentir bien signifie confiance et acceptation et ouverture dans tous les domaines.

Cette position ancre d’avantage, détend et soulage.

  

 

LE TRAITEMENT RAPIDE

(minimum une minute par position)

Centrage du coeur

  1. Se mettre à côté du patient et poser les mains sur sa tête sur le 7e chakra.
  2. Poser une main sur le front et l'autre sur la nuque.
  3. Poser une main sur la gorge et l'autre sur le cou.
  4. Poser une main sur la poitrine à hauteur du 4e chakra et l'autre sur le dos, en parallèle.
  5. Poser une main sur le 3e chakra et l'autre sur le dos en parallèle.
  6. Poser une main sur le nombril et l'autre sur du le dos (zone lombaire).
  7. Poser une main sur la zone du pubis et l'autre sur le Chakra du coccyx.

Ce traitement doit être exécuté pour donner un support d'énergie à la personne qui en a besoin; le temps d'arrêt sur chaque point est à la discrétion de l'opérateur.

Ce traitement peut être éxécuté le patient étant debout, assis, couché ; l'Energie s'écoule dans tout le corps apportant soulagement et force.

 

Faire un lissage de l’Aura en visualisant un dôme de lumière autour du corps physique et descendre lentement vos mains comme si vous touchiez le corps énergétique, allez jusqu’au sol. Cette technique est très relaxante. Imaginez que vous descendez le long des pointillés bleus (Corps Energétique) avec vos bras de lumière (flèches bleues).

 

Puis imaginez que le corps est recouvert de plumes blanches ou dorées et remonter vos mains du sol au haut du dôme comme si vous souleviez les plumes. Cette technique est très dynamisante.

  

 

TRAITEMENT DE LA NOURITURE

La nourriture doit être traitée, nous en augmenterons ainsi la digestibilité : elle sera plus légère et agréable.

Si celle-ci contient des substances nocives comme des insecticides etc. l'énergie les neutralisera.

 

TRAITEMENT DE LA TERRE

Les Reikistes ont décidé de transmettre de l'énergie à la Terre et à chaque être de la Terre.

Le jour choisi est le dimanche de 18.00 à 18.15 heures.

L'horaire n'est pas obligatoire : on peut aussi transmettre de l'énergie un autre jour de la semaine.

Il n'est pas obligatoire de transmettre de l'énergie pendant 15 minutes, on peut le faire pendant quelques minutes ou 15 minutes, le temps est au choix, même une seule minute suffi

  1. Balance du cœur.
  2. Ecarter une main à la fois; mettre les mains écartées devant la poitrine, les paumes se faisant face;
  3. visualiser ou imaginer une bulle devant soi;
  4. visualiser ou imaginer la Terre tournant dans la bulle,
  5. transmettre l'énergie avec les mains en pensant que la terre reçoit ce que nous sommes en train de lui transmettre;
  6. pour rompre le contact : remercier la Terre, et chaque être de la Terre,
  7. étirer l'aura 3 fois en décrivant 2 demi-cercles avec les mains;
  8. se frotter les mains, interrompre le contact.

 

LE SALUT DU REIKISTE

Habituellement on salue un frère Reikiste d'une des façons suivantes :

Mettre la main droite sur le cœur est un ancien salut essénien, transmis par les habitants de l'Atlantide, et utilisé encore aujourd'hui par divers groupes et congrégations spirituelles.

A présent que tu as reçu le Reiki rappelle-toi que tu es un canal actif de cette énergie cosmique d'amour. Celle-ci travaille constamment en toi en te transformant et en transformant grâce à tes mains tout ce qu'elles toucheront.

 

 

Après avoir reçu l’initiation au premier degré de Reiki, il est conseillé de suivre les dispositions suivantes :

Quatre échanges complets d’énergie sont indiqués quatre jours de suite.

Après le traitement prendre un bain salé d'une demi-heure (1/2 kg de gros sel). Les cheveux doivent aussi être immergés dans l'eau salée. On devra prendre au moins 3 bains d'eau salée au cours des quatre jours pendant lesquels s'effectuent les échanges d'énergie.

Après le dernier échange d'énergie une pause de 7 jours est conseillée. Durant celle-ci on ne devrait pas donner d’énergie aux autres personnes : il faut donner à sa propre énergie la possibilité de travailler en soi-même.

Il faudra toujours exécuter l'autotraitement durant l'interruption de 7 jours.

Si vous vous trouvez en présence de cas à traiter d'urgence, de toute façon vous pouvez opérer.

 

 

INTITIATION RECUE PAR UN ENFANT

  1. Les enfants de 0 à 7 ans n'ont pas besoin d'échange d'énergie, ils sont déjà chargés d'énergie. Ils n'ont pas besoin de bains salès.
  2. Les enfants de 7 à 12 ans peuvent recevoir de l'énergie pendant un temps réduit.

Les enfants peuvent pratiquer l'autotraitement quand ils le veulent.

 

 

 

 

 

PRÉPARATION AU REIKI (Facultative)

La technique suivante est un des enseignements originaux de Mikao Usui, il est toujours

enseigné dans le Reiki Ryoho Gakkai dans les écoles au Japon.

La technique est appelée Hatsurei-Ho, elle inclut la relaxation et la clarté du mental.

Hatsurei Ho " produisant l􀂶esprit "

Par James Deacon ©, traduction Artus

De nombreux praticiens pensent que la méditation hatsurei ho est probablement le moyen le

plus efficace pour augmenter la profondeur, la qualité et l’intensité de leur connexion au

phénomène Reiki.

(Il faut signaler qu􀂶il y a de nombreuses versions légèrement différentes du hatsurei ho

enseignées par différents maîtres de Reiki)

Une pratique journalière régulière augmentera votre capacité à canaliser le phénomène

qu􀂶est le Reiki et il est dit que les effets cumulatifs de cette méditation vont affecter

positivement votre développement spirituel.

Hatsurei ho peut être pratiqué assis sur une chaise, un tabouret ou un banc, ou assis les

jambes croisées, on dans la posture seiza (ndt : assis sur les talons).

Comme pour toutes les pratiques de développement, choisissez un moment et un endroit où

vous avez peu de chance d􀂶être dérangé.

Et où que vous fassiez l’exercice à l’intérieur ou à l’extérieur, soyez sûr (si vous êtes assis

sur le sol) que le sol soit à la fois confortable et chaud. Ne pratiquez pas cela sur un sol froid,

ne pratiquez pas dans le froid d’une manière générale.

Hatsurei ho

(Pratiqué en groupe hatsurei ho est appelé " shuyo ho ")

Asseyez-vous bien droit (confortablement - pas la peine de prendre une posture rigide d’un

style militaire).

Posez vos mains, paumes vers le bas, sur vos jambes/genoux.

Fermez les yeux et centrez-vous sur votre hara : concentrez votre conscience sur votre seika

tanden - une zone profonde à l’intérieur de votre corps à mi-chemin entre le nombril et le

haut de votre os pubien.

Pendant un instant, soyez simplement " là " - silencieux et paisible " observant votre

respiration " : vaguement concentré sur le rythme naturel de votre respiration. Il n’y a pas

d’interférence avec le processus naturel - ne cherchez pas à respirer consciemment -

simplement soyez conscient du fait que vous respirez sans effort.

Concentration (mokunen)

Ensuite formulez silencieusement votre intention :

" je commence maintenant la méditation hatsurei-ho "

" Baignade sèche " (kenyoku)

(la première partie de hatsurei ho est une pratique de " nettoyage d’énergie " ou de

" lissage d’aura " et elle peut être utilisée de manière autonome pour se déconnecter de

personnes, de choses, de pensées, d’émotions, de ressentis, de situations, d’énergies, etc.

éléments kenyoku de la méditation est la partie où il y a le plus de différence selon les

diverses versions de hatsurei-ho.)

Cela peut être fait soit avec un contact physique, ou " sans contact ", juste au-dessus de la

surface du corps, dans l’aura.

Alors que vous continuez de respirer autant que possible sans effort, inspirez par le nez et

expirez par la bouche.

D’abord, amenez votre main droite sur votre épaule gauche, le bout des doigts sur un point

proche de l’endroit où votre clavicule se termine, la paume de la main à plat, face au corps.

Déplacez votre main en diagonale le long de votre corps de votre épaule gauche à votre

hanche droite, dans une action douce, mesurée, de balayage ou de brossage. (Dans la

version de Hirochi Doi de hatsurei ho, vous expirez avec un son " haa " alors que vous le

faites.)

Ensuite, amenez votre main gauche sur votre épaule droite, le bout des doigts sur un point

proche de l’endroit où votre clavicule se termine, la paume de la main à plat, face au corps.

Déplacez votre main en diagonale le long de votre corps de votre épaule droite à votre

hanche gauche, dans une action douce, mesurée, de balayage ou de brossage. (Dans la

version de Hirochi Doi de hatsurei ho, vous expirez avec un son " haa " alors que vous le

faites.)

Répétez cette séquence deux fois de plus - ce qui fait un total de trois gestes de

balayage/brossage de chaque épaule à la hanche opposée.

" Connexion "

(Cette partie est issue de la version de Hiroshi Doi de hatsurei ho, visiblement elle ne faisait

pas partie de la forme originale).

Levez vos mains au-dessus de votre tête, en les gardant alignées avec vos épaules. Vos

paumes tournées vers le haut, vos doigts pointant sur l’extérieur.

Dans l’oeil de votre esprit, voyez et ressentez le flux d’énergie Reiki descendre sur vous,

couler dans vos mains ouvertes et exaltées, comme un flux de lumière cristalline.

Il s’écoule dans vos bras et à travers votre corps et descend dans votre seika tanden.

Quand vous pouvez ressentir le flux du Reiki, descendez doucement vos mains jusqu'à vos

genoux, cette fois-ci avec les paumes vers le haut.

(Bien que la méditation hatsurei ho soit décrite ici en " phases ", c’est simplement dans un

but d’instruction. En pratique, le hatsurei ho est vu comme une simple méditation qui se

déroule en une seule fois)

La " respiration de nettoyage de l’esprit/âme " (joshin kokyo ho) :

Avec vos mains posées, paumes vers le haut, sur vos genoux, pendant un instant, soyez

simplement " là " - silencieux et paisible " observant votre respiration " : vaguement

concentré sur le rythme naturel de votre respiration. Il n’y a pas d’interférence avec le

processus naturel - ne cherchez pas à respirer consciemment - simplement soyez conscient

du fait que vous respirez sans effort.

Une fois de plus, amenez doucement votre concentration sur votre seika tanden, et alors que

vous inspirez - naturellement, sans effort - dans l’oeil de votre esprit, voyez et ressentez le

flux d’énergie Reiki descendre sur vous, couler dans vos mains ouvertes et exaltées, comme

un flux de lumière cristalline.

La lumière s’écoule dans votre couronne, et descend dans votre corps jusqu'à votre seika

tanden.

A ce moment avant que votre corps - naturellement, sans effort - commence à expirer, soyez

conscient de la lumière : sentez-la devenir plus forte et plus puissante, irradiant partout dans

votre corps, dissolvant et dissipant toute trace de stress et de tension négative et soutenant

l’intégrité énergétique positive de votre être tout entier.

Alors que votre corps expire, soyez conscient que vous émanez la lumière de chacun des

pores de votre peau - de toute la surface de votre être - et que la lumière irradie dans toutes

les directions, à l’infini.

Continuez cette conscience de la lumière aussi longtemps que vous vous sentez à l’aise.

Permettez à votre corps de garder son propre rythme de respiration naturelle. Il n’y a pas

D’interférence avec le processus naturel - ne cherchez pas à respirer consciemment -

simplement soyez conscient du fait que vous respirez sans effort.

Certaines personnes peuvent sentir des flux d’énergie, de la chaleur, ou d’autres sensations

pendant qu’elles réalisent hatsurei ho, ceci est tout à fait normal.

" Mains de prière " (Gassho)

Quand vous êtes prêt, réunissez doucement vos mains en position gassho (prière), et

déplacez doucement votre conscience au bout de vos deux majeurs qui se touchent.

Oubliez tout le reste.

Maintenez cette conscience aussi longtemps que vous sentez de le faire.

(Il est dit que ceci est la phase finale de hatsurei ho tel que Usui Sensei l􀂶utilisait

originellement, cependant Hiroshi Doi et les autres ont ajouté les éléments suivants).

"Méditation de concentration " (Seishin toitsu)

(c􀂶est à ce moment que le reiju peut être donné)

Quand vous vous sentez prêt alors que votre corps respire toujours sans effort soyez

conscient alors que vous inspirez, de la lumière cristalline du Reiki est également respirée

dans vos mains et s’écoule dans votre seika tanden.

A ce moment avant que votre corps commence à expirer, soyez conscient de la lumière :

sentez-la devenir plus forte et plus brillante dans votre seika tanden.

Alors que votre corps expire, soyez conscient que l􀂶énergie cristalline du Reiki est comme

expirée par votre seika tanden 􀂱 et à travers vos mains.

Continuez cette phase aussi longtemps que vous vous sentez de le faire.

Répétez les préceptes trois fois (gokai sansho)

Quand vous-vous sentez prêt, répétez le gokai, les cinq préceptes du Reiki, trois fois " 􀂫 à

haute voix et dans votre c􀂰ur􀂫 "

Kyo dake wa - Juste pour aujourd’hui

Okoru-na - Tu ne te mettras pas en colère

Shinpai suna - Tu ne t'inquiéteras pas

Kansha shite - Tu seras reconnaissant

Goo hage me - Tu feras ton travail honnêtement

Hito ni shinsetsu ni - Tu témoigneras amour et respect envers tout ce qui vit

Concentration (mokunen)

Ramenez vos mains sur vos genoux, et silencieusement, formulez :

" j􀂶ai fini hatsurei ho maintenant. "

Maintenant quand vous êtes prêt, permettez à votre attention de se tourner vers l’extérieur

une fois de plus.

Hatsurei-Ho est maintenant fini.

  

 

 

Pratiquer le Reiki

Après le stage de Reiki, il est important de se donner l’auto traitement et noter comment les changements s'installent dans notre corps et notre esprit.

Nous allons aussi offrir des traitements à notre entourage, avec plus ou moins d'acceptation de leur part. Cela est normal. Il est important de savoir que le plus difficile est de travailler sur nos proches, car certains ne reconnaissent pas le travail que l’on propose ou d’autres trouvent normal que l’on s’occupe d’eux sans exprimer le moindre remerciement…. Nous sommes tous confronté à cela ! A nous de nous reconnaître dans notre possibilité à transmettre l’énergie Reiki avec humilité comme un don d’amour.

Il est très important d'échanger des traitements avec d’autres personnes initiées au Reiki, ce qui amène des compléments d’informations et de nouvelles expériences.

Ce besoin d’échanger est très légitime et il est même nécessaire de le mettre en pratique : Tout d’abord physiquement car nous ne pouvons pas toucher notre propre dos et il est important d’expérimenter pour pouvoir le faire vivre à autrui mais aussi parce que nous ressentons le besoin de recevoir un peu d'amour.

L'effet d'un traitement reçu peut être très intéressant et peut faire bouger en nous un blocage ou libérer une souffrance.

 

NE PAS OUBLIER :

Il est particulièrement recommandé avant et après une intervention chirurgicale. Avant car il prépare et apaise le patient, après car il aide à la cicatrisation. Attention à ne jamais faire du Reiki durant une opération et une anesthésie.

 

Les Sensations DURANT UN TRAITEMENT

Les sensations dues au Reiki peuvent être variables et multiples.

Elles varient en fonction de deux éléments. Le premier est la sensibilité de la personne. Cette sensibilité varie d'un individu à l'autre et en fonction du temps et elle varie aussi au cours du temps. Le deuxième est la qualité d'énergie transmise. Les qualités d'énergie sont ressenties différemment au niveau des mains. Plus les énergies sont physiques, plus elles produisent des phénomènes sensibles - chaud, froid, picotement.

Plus l'énergie est spirituelle, moins elle est perceptible.

Très souvent lors des premières séances de traitement, nous sentons une forte chaleur dans les mains. Au fur et à mesure des séances, la sensation physique due au transfert d'énergie disparaît. Mais cela ne veut pas dire que les dernières séances ont été moins utiles. Elles ont simplement été de qualités différentes, plus spirituelles.

De même, très souvent, les sensations sont plus fortes en début de séance. Cela indique simplement que l’énergie est de qualité plus physique.

Il arrive aussi souvent que l'on sente peu de chose, voir que l'on ait aucune sensation. C'est souvent le cas lors des auto-traitements. C'est parfaitement normal et cela n'enlève rien à la qualité et à l'efficacité de la séance.

La sensation n'apporte rien au traitement lui-même. C'est plus des indices qui permettent de nous rassurer sur ce que l'on fait.

N'oubliez jamais qu'il vous suffit de poser vos mains avec confiance, de faire le vide en vous et le Reiki fera le reste.

Voici quelques états ou sensations que vous pouvez percevoir durant un traitement (ceci n’est pas exhaustif et peut-être différent par moment) :

 

Chaleur normale dans les mains et tout le corps, cela signifie que l'énergie Reiki vous traverse et va vers le receveur.


Diminution progressive de la chaleur : c'est que petit à petit la position que vous traitez s'harmonise.

Sensation de froid : cela signifie que cette zone nécessite un besoin important d'énergie, il vous faudra la traiter si possible jusqu'à ressentir une chaleur normale.


Des fourmillements dans les mains (parfois douloureux) : cela signifie qu'il y a une inflammation aiguë ou chronique.


Des vibrations : dans les bras, les épaules cela signifie qu'un flux important vous traverse, laissez aller, soyez bien canal.


Des tiraillements : un blocage énergétique est en cours d'élimination.

Une adhérence : cette position absorbe en grande quantité le Reiki, continuez.

Une répulsion : c'est souvent un ancien blocage qui résiste, il repousse l'énergie.

Une sensation de courant électrique :
le Reiki passe correctement : signe d'un échange harmonieux.

Une douleur sourde : c'est un ancien nœud énergétique, il vous faut le traiter en priorité.

Une douleur lancinante : traduit une tension énergétique en cours d'élimination.

Une absence totale de sensation : cette position n'a subi aucune altération énergétique particulière.

  

 

Comment transmettre et canaliser l’Energie Reiki

Le Reiki se transmet par le contact des mains, directement sur le corps d'une personne, d'un animal ou même d'un objet et aussi à longue distance sur une personne ou une situation par l'utilisation des symboles sacrés.

Après avoir reçu l'initiation, il suffit d'imposer les mains en pensant au REIKI et cette énergie coulera inconditionnellement à travers votre canal, jusque dans vos mains pour harmoniser, soulager et guérir. Cependant il n'est pas toujours nécessaire de toucher pour que l'énergie passe.

Tout vos sens peuvent être canal pour transmettre le Reiki :

Vous êtes tout simplement Reiki !

 

D’AUTRES APPLICATIONS DU REIKI

Le Reiki n’est bien entendu pas réservé aux Etres humains, il est destiné à n’importe quel Etre vivant ou autre. Ses limites ne dépendent que de notre imagination et de notre créativité.

Avec le temps, on apprend à s’en servir dans les situations les plus diverses.

 

LE REIKI ET LES ANIMAUX

L’application du Reiki aux animaux est quasi identique à celle qui est pratiquée pour les humains, compte tenu des difficultés logistiques de certaines situations. En général, en présence des animaux domestiques, il est conseillé de commencer derrière les oreilles, là où ils aiment qu’on les caresse, pour passer ensuite à tout le corps ou bien, selon le cas, traiter directement la région douloureuse.

En principe, les chats et les chiens demandent le Reiki quand ils en ont besoin et se couchent près de la personne, parfois sur le dos, comme s’ils réclamaient des câlins. Quand ils en ont assez, ils se lèvent et s’en vont. En général, il suffit de satisfaire leur demande.

Dans le cas d’animaux (oiseaux, poisson et autres) peu enclins à se laisser caresser, il suffit de tendre la paume des mains dans leur direction et de les traiter à une certaine distance et adresser notre pensée à l’animal malade.

 

 

LE REIKI ET LES PLANTES

Même les plantes peuvent tirer un grand profit d’applications de Reiki : elles n’en seront que plus belles, plus fortes et plus résistantes aux infections parasitaires.

Exercice : Prenez deux plantes identiques et commencez à en traiter une. Au bout d’un certain temps, la différence en termes de croissance et de floraison sautera aux yeux.

Il y a 3 façons de soigner les végétaux :

  1. Transmettre le Reiki aux racines (poser les mains sur la terre ou le pot)
  2. Se placer en face de la plante et tourner la paume des mains vers cette dernière ou s’il s’agit d’un arbre, entourez vos bras autour de l’arbre et posez vos mains sur le tronc
  3. Transmettre le Reiki aux graines avant de les planter. Placer les mains quelques centimètres au-dessus des graines, comme pour les bénir, ou bien, mettre les graines dans la main gauche et appliquer le Reiki avec la droite en la gardant toujours un peu plus haut.

On peut également se servir du Reiki pour transmettre de l’énergie positive à des choses matérielles.

  

 

LA VOIE DU SILENCE
Pendant son travail de soin, le pratiquant du Reiki doit trouver un état de conscience où il s'oubliera (s’effacera) afin que le meilleur de lui-même se révèle. C'est par la méditation que l'on va trouver cet état. On accède à un silence intérieur que nous garderons durant tout le soin. C'est uniquement quand on est capable de faire le silence en soi que l'énergie du Reiki s'écoule.

Comme disent les " bouddhistes " il faut ramener l'esprit à sa vraie demeure qui est d'être dans la présence, l'instant et la vigilance attentive. C'est être dans l'écoute et la disponibilité.

Durant la séance, le patient a la possibilité d'exprimer ce qu'il ressent. Le praticien reste toujours à l'écoute du patient et attentif à la situation, à ce qui se passe.

La méditation ne coupe pas de l'extérieur. Elle se pratique d'ailleurs les yeux mi-ouverts. Elle permet au contraire d'avoir une présence accrue à soi même et à notre environnement.

Avec le Reiki 1er degré on va toucher le corps qui souffre et qui demande à être soigné, mais on cherche en vérité à aller plus loin que le physique. Quand nous donnons du Reiki nous avons une confiance totale, l’Energie Universelle de Vie va là où il faut comme il faut.

Le problème apparent de la personne n'est peut être qu'un symptôme. Nous ne connaissons peut être pas la cause qui doit être réglée en premier

Le patient quant à lui doit " simplement " rester vigilant, être présent. Il peut aussi diriger sa conscience là où le thérapeute pose ses mains mais cela n'est même pas indispensable.

Il ne faut pas attendre de résultat qui ne serait qu'une projection de nos attentes personnelles. Il faut simplement laisser faire. C'est pourquoi il est parfois difficile de donner du Reiki dans sa famille. Car il y a tellement d'implications personnelles que nous sommes trop attachés à nos attentes et pas assez ouvert pour laisser passer le Reiki.

Il n'y a pas de différence entre recevoir un soin et se faire un auto-traitement. Cependant, durant l’auto traitement, il y moins de sensation de détente. C’est pourquoi, il est bon de temps en temps de se faire " materner " par un autre pratiquant. De plus, on a souvent des difficultés à s’occuper de soi. Il est pourtant impératif de prendre ce temps pour soi.

Plus l’on pratique le Reiki sur nous même plus l'énergie Reiki s’active et plus nous commençons à percevoir des sensations. Il est important pour cela de se donner du Reiki tous les jours en dédiant cette pratique pour le bien de tous les êtres. Si nous réussissons à trouver le bonheur et la paix en nous, alors nous serons réellement en mesure de venir en aide aux autres.

Être canal c'est faire taire son ego. Car le Reiki est une voie du lâcher prise et de la non intervention. Cela demande une grande humilité et confiance dans l’énergie du Reiki. Cela implique de dépasser ses propres limitations, ses échecs, ses peurs. C'est là où la méditation trouve toute sa place pour aider à ce travail sur soi.

  

 

Energie Vitale Universelle

 Comme une fleur se tourne vers le soleil et s'abreuve de lumière et de chaleur,

Le praticien Reiki se tourne vers la Source universelle de Vie afin d'inonder son cœur

De cette douceur que l'on nomme Amour.

C'est cette douceur qui coule à travers son cœur et qu'il transmet comme

Une offrande en posant ses mains sur le corps du receveur.

L'Amour est l'énergie la plus subtile et pourtant la plus puissante de la Création.

Elle est ce qui porte et soutient tout ce qui Est.

Elle émane de chaque chose et chaque Etre.

Sans l'Amour, la Vie ne serait pas.

Cette énergie d'Amour est disponible en quantité illimitée dans tout l'univers.

Elle coule des étoiles jusqu'à la terre en passant par le cœur des humains.

Le praticien Reiki ouvre son cœur à cette énergie et le voilà inondé d'Amour.

Son cœur s'emplit et s'emplit encore jusqu'à déborder de cette douceur.

Alors posant ses mains sur le receveur, l'énergie de Vie coule de l'un vers l'autre,

Rayonnant jusque dans la moindre des cellules et trouvant son chemin

Pour soigner et rétablir l'harmonie entre le corps, l'esprit et l'âme.

En s'ouvrant à cette énergie, la Vie coule à travers nous comme coule une rivière

D’eau claire, limpide et rafraîchissante, nettoyant tout sur son passage

Et irriguant le corps qui la porte.

Guidés et accompagnés par ce courant de Vie, nous avons alors accès

À des parties plus profondes de notre Etre.

Les portes s'ouvrent les unes après les autres nous offrant

Ainsi les fruits de l'Union Divine.

Ces fruits se nomment paix profonde, sérénité, joie, bonheur, santé, compassion,

Tolérance, vitalité, équilibre, harmonie, confiance en soi et la liste est encore longue.

Plus vous vous laissez pénétrer par cette énergie, plus vous êtes vivifié.

Plus vous puiser à cette Source infinie, plus vous êtes fortifié
Pour penser, agir, aimer, réaliser votre voie...

Le Reiki est Joie intérieure profonde. Il aide à atteindre un niveau de conscience où

Notre " moi intérieur " est envahi par une immense gratitude envers la Vie...

Tot

  

 

Choisir son Maître Reiki

Je serai très heureux, bien sûr, de vous transmettre le Deuxième Niveau mais la vie parfois nous pousse vers d’autres personnes qui sont là pour nous montrer le chemin. Aussi, peut-être, serez vous amené à choisir un autre Maître Reiki.

Par une prière silencieuse, demandez tout simplement à l'Énergie de vous guider. Contemplez, soyez à l'écoute des signes que l'univers mettra sur votre chemin tout en suivant votre intuition.

Les enseignants de Reiki sont très nombreux aujourd'hui et c'est très bien. Comme vous pouvez le constater, le Reiki se propage à la vitesse d'un feu de paille à travers les villes, les pays et à travers le monde.

Encourageons ce mouvement parce que la Terre en a besoin et la Terre c'est aussi Nous. Cette infusion de lumière lors de l'initiation aide à alléger nos souffrances afin que nous puissions élargir notre conscience et ainsi élever la conscience au niveau planétaire. Dans votre recherche gardez à l'esprit qu'un enseignant de Reiki, qui, dans la plupart des cas se laisse appeler Maître n'est pas pour autant un Maître de sagesse. Alors gardez-vous de donner votre pouvoir à cette personne.

Dans votre démarche vers la maîtrise, utilisez en tout temps votre discernement. Devant un enseignant quel qu'il soit, rappelez-vous toujours, que vous êtes un maître en face de son miroir. Si le miroir vous reflète quelque chose que vous n'aimez pas, ne le cassez pas pour autant, allez plutôt à l'intérieur de vous pour le transformer.

Car par votre désir d'évoluer, vous êtes un alchimiste.

  

 

LA PRIERE DE GUERISON EN ASSOCIATION AVEC LE REIKI

Par la prière, guéris-toi toi-même ! Les meilleures aides pour ta santé, qui est la force de vie, ce sont des sensations et des pensées positives et nobles. Tu éveilleras d'autant plus de forces de guérison et de forces vitales que ta manière de penser sera noble et pure.

Dieu, l'étincelle de vie en toi est la force de guérison et la force vitale de ton âme et de ton corps. Si tu ouvres par la Force rédemptrice la porte intérieure conduisant au Royaume de Dieu, en affirmant le salut, c’est à dire les forces porteuses de Guérison et en accomplissant les Saintes Lois, alors tu recevras aussi. Guéris-toi toi-même par la prière.

Que chacune de tes sensations, chacune de tes pensées et chacune de tes paroles devienne prière! Alors la porte vers la vie s’ouvre et tu seras rempli de force, de sagesse, d’amour et de santé.

Il est écrit: "Demande et il te sera donné." La demande ne devrait cependant pas rester l'expression d’une affirmation extérieure, un appel ou une prière des lèvres. La requête devrait être le fruit de l'accomplissement des Saintes Lois, de l'affirmation de la force intérieure par des sensations, pensées et volontés nobles.

L'éternelle énergie vitale jaillit sans cesse de l'Origine de la Source. Si nous sommes disposés à l'accepter en accomplissant les Lois, alors nous recevons cette Force qui dispense salut et vie par l'intermédiaire du noyau central de notre âme. Il nous est possible de multiplier l'influx de cette force de vie et de guérison, si nous affirmons ces forces de vie et si nous les accomplissons dans la vie quotidienne, du fait qu’elles sont les lois de la vie. Si nous frappons à la porte de la vie éternelle en élevant notre coeur à Dieu, alors la Porte s’ouvrira et il nous sera donné.

La prière intérieure adressée au médecin et guérisseur intérieur suppose une foi et une confiance profondes en Celui qui peut tout, qui est tout. Se guérir veut dire: recouvrer la santé par la Force du Médecin et Guérisseur Intérieur.

L'Esprit de Dieu ignore la maladie et d’après notre origine, nous sommes des êtres purs qui recèlent en eux toutes les forces de guérison. En tant qu’êtres de lumière nous ne sommes pas malades. Nous sommes malades par suite de notre fausse manière de penser, de sentir et de vouloir, par nos violations des Lois. Mais il nous est donné par Dieu d’invoquer les forces intérieures, de les activer et aussi de les diriger vers les organes malades ou souffrants concernés, car nous sommes des serviteurs de Dieu, selon notre origine.

Comme nous sommes des enfants de la Vie éternelle, des serviteurs et des servantes de Dieu, nous avons également la possibilité d’acheminer les forces de guérison et de vie à chaque organe, à chaque muscle, à tout notre organisme par la prière correcte et par l'invocation des organes. Chacun de nous peut parler à ses cellules et à ses organes, car dans chaque cellule se trouve la force spirituelle. Plus nous affirmons intensément cette force intérieure par une foi puissante et une confiance totale, par des pensées positives, des sensations nobles, par l'accomplissement des Saintes Lois, plus il nous sera donné.

Par la prière intérieure consciente, par les sensations et les pensées positives, il se produit un appel à nos cellules et à nos organes, à notre organisme tout entier. Si nous affirmons sans relâche les forces intérieures, les forces vitales et de guérison avec notre conscience ouverte, c’est-à-dire dans une affirmation totale, alors une métamorphose s’opère en nous. Alors le médecin et guérisseur intérieur, l'Esprit de Dieu devient actif d’une manière renforcée.

La force éternelle, Dieu, n’attend que le moment où nous sommes disposés à ouvrir avec Lui la porte intérieure par la force de la prière correcte, de la volonté correcte, pour nous abandonner ainsi à l'influx de l'éternel potentiel divin.

Nos cellules corporelles ne sont malades que parce que nous les avons affaiblies par une manière erronée de penser, de sentir et de vouloir et que nous avons ainsi laissé pénétrer en nous certaines maladies. Si nous envoyons à nos cellules, à nos organes, aux tissus et aux muscles, aux hormones et aux glandes des pensées positives, saines et claires, alors nous recevrons également beaucoup de l'éternelle source de vie, en fonction de notre consécration.

La meilleure aide pour ta santé, ce sont donc des pensées positives, désintéressées. Elles constituent les matériaux de construction pour notre corps sain. Si nous affirmons chaque jour la santé de notre corps, aucune maladie ne nous affectera, du fait qu’aucune correspondance ne se trouve en nous, à moins que la maladie ne soit d’origine karmique.

Si nous tombons malades, la guérison nous est toujours accordée si c’est bon pour notre âme. Si nous ouvrons avec Dieu la porte intérieure de la vie par une vie optimiste conforme à Sa Volonté, alors nous recevrons, du fait que le médecin et guérisseur intérieur habite en nous. Il attend que nous L'appelions, que nous nous tournions vers Lui, que nous réalisions et accomplissions les Lois, car c’est alors que la porte s’ouvrira et que la vie jaillira comme un torrent dans notre corps, en nous apportant soulagement et guérison.

L'amour de Dieu pour Son serviteur est immuable. Ce n’est pas Lui, l'Amour Tout-Puissant, qui nous envoie les souffrances et les afflictions. Elles dépendent uniquement de la loi de cause à effet, valable partout, régnant partout et qui est la Loi de la justice. Dans cette vie ou dans une de nos précédentes vies, nous avons créé des causes, nous nous sommes rendus coupables envers la Loi. Ce pourquoi nous nous rendons coupables, nous devons l'accepter et le supporter pour pouvoir suivre à nouveau le chemin du retour vers la lumineuse et éternelle origine, vers la Patrie éternelle.

Une dette de l'âme, qui selon les lois d’airain, s’écoule dans notre vie et nous apporte maladie, misère, soucis ou revers de fortune peut malgré tout être guérie ou soulagée selon l'intensité du karma. Jusqu’à quel point elle peut être annulée ne dépend que de nous-mêmes, notre consécration envers le médecin et guérisseur intérieur, l'Esprit de Dieu, selon que nous nous abandonnons à Lui, le Tout-Puissant, avec une confiance et une foi absolues, ou que nous doutions qu’Il puisse vraiment nous aider et nous guérir. Chaque doute est une régression dans notre vie. Il nous enferme en nous et cimente la porte qui mène au médecin et guérisseur intérieur. Des pensées divines, affirmatives, conscientes et précises conduisent au succès.

L'état de notre corps est l'expression de notre âme, de nos sensations, pensées, sentiments et désirs actuels ou passés. Ce que nous pensons aujourd’hui, cela nous le sommes dans notre intérieur, c’est notre être, c’est ce que nous y avons introduit mentalement dans cette vie ou dans une de nos vies antérieures. Ainsi, nous avons créé la correspondance en nous, la charge de notre âme.

Aucune maladie ne vient d’elle-même, c’est toujours nous qui en sommes responsables. Les soi-disant maladies chroniques sont également des manifestations visibles de nos pensées négatives passées ou présentes. Si nous voulons amener un changement, nous devrions penser au médecin et guérisseur intérieur et nous confier à Lui en pensant positivement d’une manière persévérante et consciente et en mobilisant ainsi les forces intérieures.

Les prières de guérison sont le plus souvent des prières de requête. Elles devraient jaillir des profondeurs de notre conscience, alors elles sont salutaires et pleines de forces. Mais si nous prions et demandons, nous ne devrions pas mendier.

Demander telle ou telle chose, la santé et la force, en se lamentant, ne se fait pas dans la conscience d'une humilité véritable et sincère ; elle ne s’adresse pas au grand Donateur qui aimerait attribuer à Son serviteur tout le bien dont il a besoin. Toutefois L'Esprit de Dieu, tout-puissant et omniscient sait le mieux ce qui nous est momentanément utile et profitable. Ainsi, nous n’adressons pas notre prière à un Dieu que notre demande devrait d’abord bien disposer à notre égard et en notre faveur, mais nous devrions adresser la demande à notre Seigneur Dieu dont nous savons que son Esprit demeure en nous. C’est à Lui que nous devrions accorder notre entière confiance, qu’Il se soucie uniquement de notre âme ou de notre âme et de notre corps. Si nous affirmons avec gratitude et joie sa force éternelle, alors elle nous comblera.

L'Esprit de l'Amour est la force de notre vie, c’est la force de guérison pour l'âme et pour le corps. Elle seule nous fait devenir heureux, sains et parfaits.

La prière de guérison ne devrait pas se limiter à la prière requête, mais elle devrait être une constante affirmation des énergies divines en nous.

Nous ne devrions admettre en nous aucune pensée de découragement, de faiblesse, de peine et de foi insuffisante. Elles ne font qu’affaiblir notre âme et notre corps. Notre conscient et notre subconscient, les surfaces de la mer intérieure, doivent devenir calmes, pour que le soleil intérieur puisse nous guérir.

Prenons l'habitude de remplacer les pensées d’affliction, de peur, de désespoir, de désespérance, de découragement, d’auto apitoiement, par des pensées positives et affirmatives, alors notre récolte sera aussi positive, car la radiance de notre vie laisse le soleil intérieur rayonner plus fortement dans notre corps, dans nos cellules, dans nos organes et dans nos muscles.

Tant que nous nous considérons comme des hommes et que nous pensons comme des hommes nous n’avons que des forces humaines. Mais si nous nous reconnaissons comme des serviteurs du Tout-Puissant, comme des êtres divins, si nos pensées sont positives et nobles, si nous dirigeons toutes nos pensées vers Dieu, alors nous obtenons les forces de notre essence éternelle et primordiale. Nous pouvons bâtir sur Dieu, notre Seigneur, car nous sommes ses Serviteurs.

La prière de guérison est l'affirmation totale de la santé qui est un droit que Dieu nous a légué, du fait que l'être divin que nous sommes au plus profond de nous-mêmes est sain.. Même si des douleurs nous tourmentent, si notre âme est obnubilée, nous devrions, malgré tout, faire pénétrer mentalement en nous des forces de santé, des pensées affirmatives, positives et constructives. C’est là le meilleur médicament ; ce sont des forces non encore explorées scientifiquement qui agissent dans notre intérieur.

 

Une prière de guérison peut s’énoncer comme suit:

L'Esprit de Dieu est en moi, la force éternelle absolue.

En moi coulent les Sources de la Vie.

Je suis en bonne santé.

Je suis un serviteur de cette force éternelle.

La vie de Dieu est en moi et ma vie est en Dieu.

La plénitude divine agit en moi. Dieu est la plénitude et la force. Dieu est ma santé. Sa force sainte et curative baigne mon âme et mon corps et façonne tout d’une manière nouvelle.

Mes cellules, organes, hormones et glandes, mes muscles et mes tissus sont imprégnés par la force spirituelle, sont inondés par les forces saintes de la Vie.

J’affirme cette éternelle force en moi et m’ouvre chaque jour davantage à la vie en moi, par des sensations et des pensées affirmatives et constructives.

Je ne suis pas affecté par la faiblesse et la maladie, car mon Etre éternel est sain. Je suis en bonne santé, je suis fort et heureux de vivre.

Je suis de plus en plus fort, l'influx de la plénitude divine, l'éternelle source jaillissante me remplit. Je reçois de plus en plus de force de santé et de plénitude à partir d’elle.

Toutes les pensées de soucis et de peurs s’éloignent de moi. Elles s’affaiblissent de plus en plus et se dissolvent dans l'harmonie universelle de mon Seigneur Tout Puissant.

Le silence divin s’élève de mon intérieur.

Je suis pénétré par le silence intérieur et par l'harmonie universelle.

Vivifié par ce calme intérieur, je me tourne davantage vers cette force de guérison intérieure. La force de guérison et de vie m’inonde chaque jour plus intensément. L'Esprit de rédemption de Dieu, mon médecin et guérisseur intérieur agit en moi.

Mes mains et mes bras se détendent, la musculature de mes pieds s’assouplit, mon corps entier, mon cou, ma nuque et ma tête, tous les muscles se détendent. Mon corps devient de plus en plus léger. La plénitude du salut divin s’écoule en moi. Les forces curatives de l'amour m’activent.

Ma respiration est calme, je suis totalement détendu.

Le calme intérieur et l'harmonie envahissent mon être.

Dieu, Toi mon médecin et guérisseur intérieur, que Ta volonté s’accomplisse en moi.

 

Après cette prière de guérison, nous restons encore dans le silence. Aucune sensation ni pensée ne pénètre en nous. Nous sommes et nous restons ouverts aux forces de guérison de Dieu.

Afin que nulle pensée ne pénètre en nous, nous pouvons, dans une détente totale, observer notre respiration, le va-et-vient de notre souffle. Avec chaque inspiration, la force divine pénètre dans notre intérieur et avec chaque expiration la lourdeur et les charges, nos faiblesses et nos peines humaines encore existantes s’estompent.

Cela s’accomplit en nous selon Sa Volonté. Le médecin et guérisseur intérieur accomplissent en nous l'oeuvre de son Amour et de sa Miséricorde.

Après la prière de guérison et le calme, nous ne devrions plus nous laisser dominer par nos anciennes habitudes. Nous devrions nous efforcer d'affirmer toutes les forces positives que nous venons de libérer dans notre intérieur, par d’autres prières salutaires et par la vie positive.

Si nous évitons toutes les pensées négatives, toutes les pensées relatives aux maladies ou aux peines, alors nous ressentirons un accroissement de la force spirituelle, nous ressentirons la force de guérison intérieure, qui nous offre soulagement et guérison.

Beaucoup de nos semblables croient devoir fréquenter un lieu de cure pour être guéris ainsi de leurs souffrances. Dans leur ignorance, nos frères et soeurs voyagent très loin pour se rendre à ces lieux de cure, ils en supportent la fatigue, pour trouver là, éventuellement, le soulagement et la guérison. Mais celui qui sait que c’est en lui-même que se trouve la force intérieure, d’où il peut recevoir ce qui est bon et salutaire pour lui, celui-là n’a besoin que d’effectuer le pèlerinage vers les Lieux Intérieurs, où règnent le silence sacré et la paix éternelle et où coule la source de guérison et de vie.

Que nous soyons à un lieu de cure ou ailleurs, la force est toujours la même. Elle ne se trouve pas en-dehors de notre être, mais en nous-mêmes. Où que nous soyons, où que nous allions, la source curative de toute vie, la force qui donne la santé, se trouve en nous. C’est en nous-mêmes que se trouve la source de guérison, l'Esprit.

Si des guérisons spontanées ont lieu à ces lieux de cure, alors ce n’est que parce que l'homme s’y rend avec la certitude d’une forte foi, pour trouver la guérison en ce lieu. Si celui qui cherche la guérison se rendait au lieu de grâce intérieur, à la source de guérison intérieure, avec la même confiance et animé par cette foi profonde, il pourrait tout aussi bien recevoir soulagement et guérison à partir de son intérieur.

La Force de vie coule d’une manière toujours égale, en tout lieu et à tout moment. Dieu, la Source de Vie, n’est lié à aucun lieu. Le flux divin est omniprésent. Dieu, l'Esprit éternel, s’offre à Ses serviteurs.

Nous devons reconnaître le fait que la force de guérison se trouve en nous-mêmes. Elle ne nous sera accordée que si nous nous ouvrons à elle. Ce qui nous empêche d’obtenir soulagement et guérison, c’est avant tout notre incrédulité. 

Tout est possible á celui qui croit et qui accomplit les lois divines. La récolte correspond toujours aux semailles.

De plus, les jours ne se ressemblent pas et nous ne sommes pas chaque jour la même personne. En nous, dans notre intérieur, toutes sortes de modifications ont lieu qui nous sont en partie cachées et qui peuvent également constituer une barrière contre l'influx de la force de guérison en nous.

Certes une prière correcte, une prière profonde est essentielle pour être exaucée. Mais nous ne devrions pas aspirer ainsi à une performance, car prier n’est pas un sport, mais un don de soi.

Contribuons à ce que l'ordre s’établisse en nous, en ayant continuellement la pensée de Dieu dans notre coeur et sur nos lèvres, en accomplissant tout avec Dieu et en glorifiant Son Saint Nom, Sa Sainte Loi qui règne en toutes choses. Plus d’un noeud consolidé éventuellement au cours de longues années de vie sur cette terre ou même au cours de nombreuses incarnations ne se laisse dissoudre que prudemment par la patience, l'amour et la miséricorde de Dieu.

Pour cette raison, nous ne devrions pas perdre courage, mais chercher à chaque instant la proximité de Dieu, en renforçant la sensation intérieure que Dieu est proche de nous, dans notre coeur et dans tout ce qui existe.

Celui qui compte davantage sur l'aide terrestre que sur l'aide divine devient insensible au saint courant curatif. De même nous imposons des barrières au processus curatif par l'agitation de notre conscient et de notre subconscient.

Pour pouvoir obtenir soulagement et guérison, nous manquons souvent d’amour envers Dieu et donc aussi envers notre prochain. Combien de fois nous est-il déjà mentalement impossible de pardonner ? Nous ne pouvons pas nous défaire de nos pensées, de nos sensations, de notre méfiance, de l'amertume, de l'envie, de la haine, de la soif de pouvoir parce que, sous l'effet de déceptions, nous avons fait naître toutes ces faiblesses que nous voulons maintenir à présent.

Nous croyons que notre prochain devrait aller vers nous, devrait nous parler, devrait s’excuser. Mais celui qui montre de la grandeur d’âme va vers son prochain et lui parle afin que beaucoup de choses puissent se régler. Ainsi, nous procurons aux forces de guérison la possibilité de pénétrer en nous.

En ne voulant pas pardonner, en voulant maintenir notre individualité et notre susceptibilité froissée, nous refusons de recevoir les forces curatives. Si nous voulons recevoir la force de guérison de l'Esprit de la vie, alors nous devons démolir cette barrière de méfiance, d’amertume, de haine et de jalousie, voire de susceptibilité froissée. Nous devons remettre tout cela à l'Eternel afin qu’Il le transforme, pour que nous devenions réceptifs à la Force éternelle.

Nous devons reconnaître et déposer ces liens avec lesquels nous nous sommes liés nous-mêmes et qui nous retiennent à présent prisonniers, en les remettant à l'Eternel, pour qu’Il les transforme. Il n’y a pas de murs extérieurs qui peuvent nous limiter aussi douloureusement que ceux de notre conscience limitée par notre propre faute.

Là, où nous plaçons les barrières de la servitude intérieure, le courant spirituel ne peut pas s’écouler d’une manière renforcée. Ces barrières doivent tomber, pour que nous puissions recevoir la force éternelle.

Si nous apprenons à devenir indulgents, à déposer notre méfiance, notre haine, notre soif de pouvoir, alors nous pouvons pardonner et maîtriser nos pensées et nos sentiments. Alors nous recevons la force divine. La force curative du médecin et guérisseur intérieur s’écoule en nous et accomplit ce dont les hommes ne sont pas capables.

La force intérieure peut guérir chaque maladie. Pour Dieu, aucune maladie n’est incurable. Celui qui se soumet à la Loi éternelle, au médecin et guérisseur intérieur, sera bien conduit et pourra recevoir selon son orientation, c’est-à-dire selon la réalisation des Saintes Lois.

Rien n’est impossible à Dieu. Le soulagement et la guérison sont possibles dans tous les cas, si seulement nous acceptons la force de guérison illimitée de Dieu et si, confiants, nous Lui permettons de produire son effet en nous. Lors de la présentation à la Sainte Conscience divine, de toutes nos requêtes, de tous nos désirs et de toutes nos aspirations, n’oublions pas de dire en pleine conscience:" Mais que Ta volonté s’accomplisse, ô Seigneur!"

Chaque fois que nous avons besoin d’aide, Dieu est là, car Il est omniprésent. Puissions-nous prendre conscience de la profondeur de cette affirmation: Dieu est là!

Où que nous soyons, où que nous allions, Dieu est présent. Il n’attend que le moment où nous faisons de notre intérieur une station réceptrice de Sa Sainte Vie, car Dieu émet inlassablement forces sur forces, énergies curatives et vitales.

Si nous sommes devenus une station réceptrice de ces forces de vie, alors la divine Force curative, Sa force de grâce, sera constamment active en nous. Plus cette station intérieure de réception est élaborée, plus nous recevons de vie divine. A tout instant, l'Esprit de notre âme est prêt à nous aider, oui, à S’offrir Lui-même. Il existe d’innombrables exemples nous montrant que Dieu a révélé son Amour et Sa Sagesse. Bien des hommes le savent ; ils ont éprouvé et reçu Son aide, Sa Force curative.

Nous aussi, nous devrions parvenir à la manifestation consciente divine, en nous abandonnant à la force universelle, à Dieu, en sollicitant Son influx Sacré, et en accomplissant les Lois éternelles. Alors, nous éprouverons, vivrons et deviendrons uns avec la source éternelle.

C’est ce que je souhaite de tout coeur à tous mes semblables.

  

 

MEDITATION POUR LA PLANETE TERRE

Etant donné l’époque très particulière que l’humanité est en train de vivre, de nombreux groupes éparpillés sur notre planète émettent régulièrement de l’énergie positive pour tenter d’éviter les catastrophes écologiques, politiques et sociales.

C’est dans ce cadre que s’inscrit tout naturellement le Reiki. Cette action est ouverte à tous ceux qui canalisent le Reiki et nous pouvons dire qu’il serait souhaitable qu’un nombre croissant de personnes se consacre à cette initiative, se serait-ce que quelques minutes par semaine, tant pour intensifier le traitement que pour commencer à expérimenter une nouvelle dimension qui va au delà de l’ego des différents individus.

Le moment choisi par un grand nombre de Maîtres Reiki pour traiter notre planète est le dimanche à 18 heures (heure locale). La séance doit durer au moins 15 minutes. L’invitation adressée à tous à méditer, en fonction de l’heure locale, fait en sorte que tout le dimanche, la Terre en bénéficie se trouve dans une magnifique vague d’énergie positive qui suit la rotation de la planète. Si l’on ne peut effectuer le traitement à l’heure prévue, ce n’est pas grave car on peut le faire à n’importe quel autre moment. Mais avant la séance, il faudra lancer l’information à l’Univers en précisant que l’énergie que l’on est en train de donner ne devra être libérée que le dimanche à 18 heures.

 

Méditation

 

Lignage de mes Maîtres Reiki

Mikao Usui

Dr. C. Hayashi

H. Takata

P. Furumoto

B. Muller

  1. Morgelli

P. Maurer

M. Armand

J. A. Falk

E. Warnecke

  1. Neunast

K. Kuhs

Alexandra Guidoni

 

Le Niveau II permet d'être initié à des Symboles et des Mantras très puissants qui renforcent le flux d'énergie de Vie Universelle, résorbent les blocages, ré harmonisent l'Etre et permet la guérison à distance. L'initié élargit son champ d'intervention vers une dimension plus planétaire.

Le Premier Niveau du Reiki visait à rétablir cet équilibre physique primaire et à éliminer les blocages énergétiques qui se sont figés depuis notre petite enfance.

Ce Deuxième Niveau correspond au plan mental. Le mental n’est libre de travailler et d’appréhender la réalité que si le corps est le plus sain possible. Le stress et les chocs émotionnels sont des facteurs qui peuvent engendrer la déprime, du découragement, une insomnie, etc… Souvent, on soigne ces troubles de la même façon que les problèmes physiques, ce qui ne fait que masquer la problématique.

Le Deuxième Niveau offre un remède à cette forme d’inadaptation face à la Réalité et aux problèmes psychologiques et émotionnels qui en découlent et que l’on appelle le traitement mental. Il s’agit d’un don très précieux du Reiki car durant le stage, on apprend quelques-uns des symboles que Mikao USUI avait découverts sur le Mont Kuriyama et qui deviennent les éléments centraux des traitements. Ils renforcent remarquablement le travail appris durant le Premier Degré.

Il est demandé un temps d’intégration entre le Niveau I et le Niveau II du Reiki qui peut être différent pour chaque personne qui va de 4 à 6 mois.

Si vous vous sentez prêt à vivre cette transformation, n’hésitez pas à le partager avec Elise qui accueillera votre demande et vous guidera dans ce choix.

 

--------------------------------------------------

 

POUR UTILISER CORRECTEMENT CE MANUEL, IL VOUS FAUT AUSSI UNE INITIATION PERSONALISE

CECI COUTE 150 €

POUR RECEVOIR L' INITIATION PERSONNALISE,

CONTACTEZ DAVID SUR LA PAGE COMMANDE CI-DESSOUS

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la page des initiations